Après le choc du premier tour, Darmanin contraint de s’en remettre à LFI – .

Après le choc du premier tour, Darmanin contraint de s’en remettre à LFI – .
Après le choc du premier tour, Darmanin contraint de s’en remettre à LFI – .

Le ministre de l’Intérieur n’a devancé que de 837 voix son rival du RN au premier tour des législatives anticipées. Le retrait du candidat LFI lui laisse encore une chance de conserver son siège dimanche.

Gérald Darmanin sauvé par les Insoumis, qui l’aurait cru ? C’est le scénario qui pourrait se dessiner dans les 10et circonscription du Nord. Après un premier tour bien en deçà de ses attentes (36,03%), le premier flic de France abordera le second tour avec un concurrent en moins. Le retrait de l’Insoumise Leslie Mortreux (24,82%) donne davantage de marge de manœuvre au ministre de l’Intérieur, arrivé en tête dimanche dernier avec seulement 837 voix d’avance sur le candidat du Rassemblement national, Bastien Verbrugghe (34,31%).

Coup de semonce à Tourcoing, où l’ancien maire a l’habitude de remporter les élections locales sans difficulté malgré l’influence des partis populistes sur cette terre paupérisée. Cette fois, l’establishment de Gérald Darmanin n’a pas désamorcé la vague RN, le parti de Le Pen obtenant à peine moins que son score aux européennes (35,49%). « S’il y a une leçon à tirer de tout cela, c’est que le RN peut être battu sur son propre terrain. Il existe des méthodes pour y parvenir. Je n’ai pas…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Vente flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà abonné ? Connectez-vous

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une soirée en l’honneur des nouveaux diplômés – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné