Une météorite a survolé le ciel du nord du Maroc dimanche dernier.

Une météorite a survolé le ciel du nord du Maroc dimanche dernier.
Une météorite a survolé le ciel du nord du Maroc dimanche dernier.

En Espagne, les détecteurs du projet SMART de l’Institut d’Astrologie d’Andalousie (IAA-CSIC) ont annoncé le passage de ce météore sur le territoire marocain à une vitesse de près de 60 000 km/h.

Ces données ont été enregistrées par différents observatoires astronomiques du sud de l’Espagne : Huelva, Séville, Sierra Nevada, La Sagra (près de Grenade), Calar Alto (près d’Almeria) et La Hita (près de Tolède), relayées Al Ahdath Al Maghribia à partir de ce mercredi 3 juillet.

Selon l’analyse réalisée par l’astrophysicien José María Madiedo, chercheur à l’IAA-CSIC et directeur du projet SMART, le mouvement de cette boule de feu a été enregistré à 3h56 du matin le dimanche 30 juin.

José María Madiedo a souligné que «sa luminosité dépassait celle de la pleine lune“, ce qui a incité de nombreuses personnes en Espagne à surveiller ce phénomène et à partager des images sur les réseaux sociaux.

Le passage de ce météore aux premières heures de la matinée du dimanche 30 juin n’a pas permis à beaucoup de monde d’observer ce phénomène astronomique, notamment les Marocains.

Selon les calculs de l’astrophysicien José María Madiedo, «La roche à l’origine de ce phénomène provenait d’un astéroïde et est entrée dans l’atmosphère terrestre à une vitesse d’environ 60 000 km/h. La collision violente avec l’atmosphère, à cette vitesse fulgurante, a fait chauffer la surface de la roche jusqu’à des milliers de degrés Celsius, ce qui l’a transformée en un corps incandescent.».

Le météore a ensuite poursuivi sa trajectoire plus au sud-est, se désintégrant finalement à une vitesse d’environ 30 600 km/h.

Tout au long de sa trajectoire, des explosions se sont produites, dues aux fissures soudaines qui se sont produites dans les différentes roches qui le composent, ce qui a augmenté sa luminosité.

Le passage de ce météore n’a causé aucun dégât dans la région du Royaume où il s’est désintégré, et où sa chaleur et sa luminosité ont fortement diminué.

Par Hassan Benadad

07/02/2024 à 20h39

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Foire des Camionneurs de Barraute, du 30 août au 2 septembre, obtient l’appui du Québec – .
NEXT Soutenir les agents de santé grâce à une meilleure recherche, une meilleure planification et de meilleures données sur le personnel de santé – .