ces Rennais s’inquiètent de la montée du RN – .

ces Rennais s’inquiètent de la montée du RN – .
ces Rennais s’inquiètent de la montée du RN – .

Au lendemain des résultats du premier tour des législatives, certains Rennes avaient la gueule de bois. Dimanche 30 juin 2024, le Rassemblement national et ses alliés ont obtenu 33,15% des suffrages exprimés dans toute la France devant l’union de la gauche (27,99%) et la majorité présidentielle (20,04%).

Dans les rues de la capitale bretonne, c’est surtout la montée de l’extrême droite qui fait beaucoup réagir. « La France est perdue », s’inquiète Anaëlle, 22 ans, caissière de supermarché qui n’ira pas voter dimanche. Passée sur la dalle du Colombier, Lylou déplore les scores élevés réalisés par le RN en Bretagne. « L’extrême droite n’est pas une solution », soupire l’étudiante en arts appliqués. « Depuis plus de 20 ans, en France, les gens votent de plus en plus par dépit », renchérit Matthieu, électricien de 49 ans.

«Continuez à vous battre»

Si certains sont découragés, d’autres « gardent encore espoir » pour le second tour. « Il faut que les gens continuent à se battre contre le RN, explique Tom, la vingtaine. Il faut descendre dans la rue et agir. » Pour Lylou, c’est « la jeunesse la mieux informée » aujourd’hui qui pourra faire bouger les choses. « Nous sommes une génération qui est beaucoup plus concernée par les luttes sociales comme le féminisme et la précarité. »

Pour certains, le vote de dimanche prochain s’annonce comme un véritable casse-tête. « Pour être honnête, je suis de gauche, mais l’alliance avec Jean-Luc Mélenchon ne m’enthousiasme pas », confie une ancienne enseignante. Il lui reste encore quelques jours pour se décider.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Beaune – Les relayeurs de la flamme – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné