Oullins-Pierre-Bénite. Des militants du Nouveau Front Populaire choqués après des propos racistes – .

Oullins-Pierre-Bénite. Des militants du Nouveau Front Populaire choqués après des propos racistes – .
Oullins-Pierre-Bénite. Des militants du Nouveau Front Populaire choqués après des propos racistes – .

La campagne pour le second tour des législatives bat son plein à quelques jours du scrutin. Pourtant, les témoignages sur le terrain se multiplient, faisant état de conflits croissants. Ou pire, de déclarations pouvant donner lieu à des poursuites judiciaires. C’est précisément ce qu’ont constaté trois militants du Nouveau Front populaire en distribuant des tracts, mardi 2 juillet, à Oullins-Pierre-Bénite, pour l’écologiste Lucie Gaillot-Durand, arrivée en tête dans le 12et Circonscription du Rhône.

« Une dame d’environ 60 ans a déclaré qu’elle voterait pour le candidat sortant, ce qui ne nous pose évidemment aucun problème.demande Ismaël, dont c’est la première campagne à 25 ans. Mais le message s’est dégradé et elle a attaqué le programme du Nouveau Front Populaire et « ceux qui sont dans leurs logements sociaux et qui ne font rien, et la Fatma [terme utilisé de façon péjorative pour désigner une femme musulmane] elle a des avantages », et sort un nom maghrébin pour illustrer. Avec mes amis, on a considéré qu’on glissait dans le racisme donc on s’est arrêté là ” il dit.

A lire aussi sur Tribune de Lyon : Les législatives dans le Rhône. Nos analyses par circonscription

Le reste de l’échange est raconté par son amie Agathe : « Un autre militant qui n’avait pas entendu reprend la discussion, et l’intéressé continue : « Je connais les Maghrébins. Quand on habitait dans des HLM, ils détruisaient tout, ils sont tous sales. » Sur le moment, c’était extrêmement désagréable pour nous, les larmes sont tout de suite venues à Ismaël qui est racisé. Cette campagne est éprouvante, on est face à un racisme décomplexé. »

« Cela affecte la moitié de mon identité »

Un troisième militant, Joachim, poursuit : « Les discussions sont difficiles à cause de la campagne très rapide. Les gens ont déjà une opinion très tranchée, c’est assez difficile de discuter et on voit beaucoup de violence que je n’ai jamais vue même si j’ai déjà fait quelques campagnes. Ce matin, cela se traduit par un passant qui nous jette le tract au visage, ou un passant qui a tenu des propos racistes, et qui ne s’en est pas rendu compte. »

Pour Ismaël, c’était trop : « J’ai arrêté de militer. Je suis très triste, dévastée. Je pense à ma famille, à mes amis maghrébins, et je pense au danger de ce qui se passe en ce moment. Je suis franco-algérien, cela touche à la moitié de mon identité. J’ai voulu prendre la parole parce que je suis convaincue que parmi les gens qui milite en ce moment et qui sont racisés, ça arrive et on n’en parle pas. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Évreux. 104 662,72 € versés pour soutenir les commerçants impactés par les travaux du centre-ville – .
NEXT Benoit Saint-Denis aurait pu affronter un combattant très dangereux à l’UFC Paris – .