pas de plaisir ni de sensations fortes, encore une fois – .

pas de plaisir ni de sensations fortes, encore une fois – .
pas de plaisir ni de sensations fortes, encore une fois – .

Mais il n’y a pas eu de victoire. Et au lendemain de ce huitième de finale, c’est cet Euro que l’on veut oublier, en ce qui concerne nos Diables.

Le souvenir qui restera de ce tournoi sera celui d’une nouvelle défaite face au voisin français, qui s’affirme de plus en plus comme une bête noire. Un nouveau revers d’un petit but, comme celui de 2018 en demi-finale de la Coupe du monde et celui de 2021 en demi-finale de la Ligue des nations. Une fois de plus, c’est sur un coup de dés que ce match a basculé. En 2018, c’était sur corner ; en 2021, c’est via un but dans les derniers instants alors qu’un autre, pour les Belges, venait d’être annulé quelques secondes plus tôt.

Cette fois, c’est un but contre son camp qui a donné la qualification aux Blues qui n’ont toujours pas marqué un seul but sur une action de jeu dans ce tournoi.

Il faut reconnaître les qualités défensives françaises et dire que ce petit succès n’est pas seulement dû à la chance, mais est aussi causé par la domination globale du match.

On s’attendait à un match fermé, défensif, ennuyeux et on n’a pas été déçu, si l’on peut dire. Mais qui aime bien châtie bien : on espérait plus d’audace, dans notre camp.

Il ne faut pas oublier que la majorité des cadres de la génération dorée ne sont plus là depuis le Qatar et que certaines ambitions doivent être revues à la baisse, mais les premiers mois de Tedesco avaient fait souffler un vent d’optimisme. Le vent est clairement plus frais, à l’issue de cet Euro.

Domenico Tedesco, déjà assuré d’une prolongation jusqu’au Mondial 2026, devra aussi analyser ses choix. Ceux de ce lundi étaient clairement tournés vers le défensif, ce qui a du sens face à un tel adversaire. Mais quand le plan est défensif et qu’il ne fonctionne pas, il ne reste que des regrets.

Si l’on attend avec impatience ces grands rendez-vous internationaux du football tous les deux ans, c’est pour se faire plaisir. Et il n’y a eu aucun résultat, aucun plaisir, aucun frisson, pour les supporters des Diables.

C’est la chose la plus dure à accepter, ce mardi matin, un an et demi après une Coupe du monde déjà décevante.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Mansour Faye poursuit Mimi Touré en justice – .
NEXT L’agglomération Estérel Côte d’Azur crée un fonds pour ses agriculteurs – .