L’ouragan Beryl, le pire de sa catégorie, balaie les Antilles et gagne en intensité : Actualités – .

L’ouragan Beryl, qui balaie plusieurs îles du sud-est des Antilles avec des pluies dévastatrices et des vents extrêmes, a gagné en intensité, a indiqué tôt mardi le Centre national des ouragans américain (NHC), quelques heures après avoir élevé le phénomène en catégorie 5, la plus élevée sur l’échelle météorologique.

Beryl « continue de gagner en intensité », a indiqué le NHC dans son premier bulletin de mardi, et les vents se sont renforcés à près de 270 kilomètres par heure.

Sur l’échelle de Saffir-Simpson, utilisée pour décrire l’intensité des tempêtes, la catégorie 5 est la plus forte, correspondant à des vents supérieurs à 252 km/h, avec des effets « potentiellement catastrophiques ».

Vers 23h00 heure locale lundi (03h00 GMT), le NHC a annoncé que Beryl était passé en catégorie 5, devenant ainsi le séisme d’une telle intensité le plus précoce jamais enregistré dans l’Atlantique.

Il « devrait toujours être proche de l’intensité d’un ouragan majeur » avec des vents allant jusqu’à 260 km/h, poursuivant sa trajectoire jusqu’à la Jamaïque, qu’il devrait atteindre mercredi, prévient le NHC dans cet avant-dernier bulletin.

La Jamaïque est sous surveillance d’ouragan depuis 21h00 GMT lundi.

Avant d’être reclassé en catégorie 5, l’œil de l’ouragan a frappé Carriacou, une petite île de Grenade connue pour sa beauté, lundi à 11h10 heure locale (15h10 GMT) avec des vents destructeurs mesurés jusqu’à 240 km/h.

« En une demi-heure, Carriacou a été rasée », a annoncé le Premier ministre grenadien Dickon Mitchell lors d’un point de presse lundi.

« Nous ne sommes pas encore sortis d’affaire », a-t-il ajouté. Bien qu’aucun décès n’ait été signalé dans l’immédiat, il a déclaré qu’il ne pouvait pas affirmer « avec certitude que personne n’a été blessé ou tué à cause de l’ouragan ».

Des vidéos obtenues par l’AFP à Saint-Georges, la capitale de la Grenade, montrent des pluies torrentielles et des arbres secoués par de violentes rafales de vent.

M. Mitchell a déclaré sur les réseaux sociaux que le gouvernement travaillait pour acheminer de l’aide à Carriacou et à l’île voisine de Petite Martinique. « L’état d’urgence reste en vigueur. Restez chez vous », a-t-il exhorté sur Facebook.

L’archipel voisin de Saint-Vincent-et-les Grenadines a également enregistré « des vents catastrophiques et une tempête aux effets potentiellement mortels », selon le NHC.

– L’ouragan le plus précoce –

Beryl est le premier ouragan de la saison dans l’Atlantique.

Un événement météorologique d’une telle ampleur est extrêmement rare si tôt dans la saison des ouragans, qui s’étend de début juin à fin novembre aux États-Unis.

Lundi, le président américain Joe Biden et son équipe ont assuré qu’ils « surveillaient de près » la situation et travaillaient « pour assurer la sécurité de tous les citoyens américains dans la région ».

« Seuls cinq ouragans majeurs (de force 3 ou plus) ont été enregistrés dans l’Atlantique avant la première semaine de juillet », a déclaré à X Michael Lowry, expert en ouragans. En devenant le sixième, Beryl est également « le plus précoce de ceux jamais enregistrés aussi loin à l’est ».

La Barbade semble avoir échappé au pire, même si des vents violents et des pluies continuent de frapper le territoire, sans faire de victimes jusqu’à présent.

Il semble que la situation ait été « évitée de justesse », a déclaré le ministre de l’Intérieur et de l’Information, Wilfred Abrahams, dans une vidéo, même si des rafales de vent sont toujours à prévoir.

Des maisons et des commerces ont été inondés et des bateaux de pêche ont été endommagés à Bridgetown.

Sur l’île française de la Martinique, placée en alerte tempête tropicale, comme le sud d’Haïti et la République dominicaine, le vent s’est renforcé depuis dimanche après-midi, avec des averses parfois fortes, mais pas exceptionnelles, selon des correspondants de l’AFP sur place.

Quelque 10.000 clients se sont retrouvés privés d’électricité en Martinique dans différentes communes, selon EDF.

La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) avait prédit une saison extraordinaire fin mai, prédisant la possibilité de quatre à sept ouragans de catégorie 3 ou plus.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Dre Mélissa Généreux veillera au bien-être des athlètes aux Jeux olympiques – .
NEXT Sensibiliser les cyclistes de demain – .