la girouette a tout le temps de tourner en rond maintenant ! – .

la girouette a tout le temps de tourner en rond maintenant ! – .
la girouette a tout le temps de tourner en rond maintenant ! – .

Dimanche soir dernier, à la préfecture de Côte-d’Or, Benoît Bordat déclarait fermement : « Je choisis de persévérer jusqu’au second tour des élections. J’appelle tous les démocrates et les républicains à se mobiliser pour maintenir cette circonscription dans le camp républicain. « Il a également souligné son engagement de longue date : » Pendant 15 ans, j’ai été élue par la Ville de Dijon au sein de la majorité municipale de François Rebsamen. Aujourd’hui, je suis la seule candidate à défendre cette majorité municipale, ainsi que la politique mise en œuvre à Dijon et dans les autres communes de la circonscription. Je suis la seule à défendre Dijon et la métropole. C’est une distinction claire ; Catherine Hervieu, quant à elle, est une opposante. […] Je n’ai pas l’intention de dicter aux autres candidats ce qu’ils doivent faire. J’en appelle à leur sens républicain. Je suis convaincu que mon choix est le plus responsable pour cette circonscription. »

Le lendemain, lundi 1er juillet, Benoît Bordat annonçait son retrait de la course, semblant changer brusquement d’avis : « Ma conscience politique est née le 21 avril 2002. La lutte contre l’extrême droite est mon engagement, ma conscience et mes convictions. Engagée pour le progrès social, engagée au service de tous les territoires, mon action a été saluée par toutes les forces vives du territoire. L’extrême droite représente un danger absolu pour notre pays, c’est un poison. Je tiens à remercier les 12 225 électeurs qui m’ont fait confiance ainsi que mon équipe et les militants qui ont œuvré sans relâche depuis 2 ans, au service de l’intérêt général et de notre beau territoire. C’est pourquoi, en conscience et en responsabilité, je prends la difficile décision de me retirer pour vaincre le Rassemblement National. Je resterai engagée comme je le suis depuis 2008 au service de l’intérêt général, au service de nos concitoyens. »

Le retrait de Benoît Bordat devrait favoriser Catherine Hervieu (NFP). Tatiana Guyenot, du Rassemblement national, arrive en tête avec 34,64 % des voix. En politique comme en météorologie, les girouettes ne sont pas toujours fiables. Benoît Bordat en a fait une brillante démonstration, offrant un spectacle aussi décevant que surprenant. Il aurait dû annoncer son retrait dimanche soir ! La morale de cette histoire ? La politique peut être impitoyable, mais elle ne manque jamais de nous offrir des moments dignes des plus grandes farces théâtrales.

Que s’est-il passé entre ces propos tenus dimanche soir et le lundi 1er juillet 2024 ? On ne le sait pas, mais une chose est sûre : Benoît Bordat a désormais repris ses esprits ! Il a désormais tout le temps du monde pour tourner en rond, telle une girouette perdue dans la tempête !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Disneyland Paris bat un record du monde avec un feu d’artifice – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné