un plan lancé pour sauver des vies – .

un plan lancé pour sauver des vies – .
un plan lancé pour sauver des vies – .

DDu jamais vu. En 2023, sept personnes sont mortes par noyade dans le port de plaisance de La Rochelle, aux Minimes et dans le Vieux Port. Ce triste bilan était « de deux par an les années précédentes », précise Patrick Bernier du service de sûreté du port. Ce chiffre est si alarmant qu’il a convaincu le port de plaisance de lancer un « plan anti-noyade ». Les actions menées s’adressent aussi bien aux usagers du port qu’au grand public.

Car, de ces sept personnes noyées, seulement deux étaient des plaisanciers. Les autres n’ont rien à voir avec le nautisme. Il s’agit souvent d’une chute accidentelle à la sortie d’un bar ou d’une boîte de nuit, principalement dans le Vieux-Port. Le bureau des étudiants est donc l’une des cibles de communication et de sensibilisation. « Ces accidents surviennent plus particulièrement entre mai et juillet, lors des périodes de forte affluence », analyse Patrice Bernier.

« Une échelle peut sauver une vie »

La première action s’adresse aux plaisanciers. Ils sont invités à rendre « opérationnelle » l’échelle de bain de leur embarcation. « Dans les marinas, les échelles de secours sur les pontons, qu’elles soient fixes ou mobiles, sont indispensables, décrit la marina. Or, en cas de chute à l’eau, il peut être difficile de les atteindre, surtout lorsqu’il faut se frayer un chemin entre les bateaux présents. » Ainsi, Patrice Bernier se souvient d’un plaisancier qui a glissé en sautant de son bateau pour l’amarrer. Il a tenté d’attraper son échelle, en vain. Il s’est noyé. « En situation d’urgence, le réflexe naturel est de chercher une échelle de bain à l’arrière d’un bateau ou de tenter de repérer une jupe ou une plateforme de bain. Ces dispositifs, désormais monnaie courante, pourraient sauver des vies. Malheureusement, ces échelles sont parfois inaccessibles, attachées avec un sandow ou mal entretenues. »

Même si les échelles doivent rester librement accessibles, elles ne sont pas toujours visibles. Un autocollant sera distribué aux plaisanciers pour indiquer que leur échelle est fonctionnelle.


Les plaisanciers sont invités à apposer cet autocollant à leur échelle.

Repro La Rochelle Marina

Barrières?

Parallèlement, des opérations de communication et de sensibilisation seront menées auprès des étudiants et lors d’événements autour de l’activité en mer. Un recensement des équipements de sécurité sera également lancé pour « planifier d’éventuels projets dans les années à venir, par exemple la barrière autour des portes du bassin des Tralutiers ». Cet endroit est un point noir. Il n’est pas rare que des touristes ne voient pas l’espace entre l’écluse et le quai et tombent en voulant admirer un bateau. Le dernier accident, sans gravité, a eu lieu en avril dernier.

La marina participera également à des exercices avec les pompiers. Heureusement, les chutes dans les bassins ne se terminent pas toujours de façon dramatique. En 2023, 20 personnes ont été sauvées après une chute dans le port. Cette année, le bilan est d’un décès. Le corps d’une femme a été repêché dans le bassin des Chalutiers le 18 juin.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les pharmaciens tirent la sonnette d’alarme – .
NEXT Lens s’impose face à Louvain, match interrompu – .