Ghislaine Bonnet (NFP) retire également sa candidature – .

Ghislaine Bonnet (NFP) retire également sa candidature – .
Ghislaine Bonnet (NFP) retire également sa candidature – .

Elle est la dernière candidate qualifiée pour le second tour, arrivée troisième dans sa circonscription, à s’exprimer. Ghislaine Bonnet se présentait dans la première circonscription de la Sarthe pour ces législatives anticipées, sous la bannière du Nouveau Front populaire.

La candidate de La France Insoumise est créditée de 25,09% des voix, derrière Céline De Cossé-Brissac du Rassemblement national, arrivée en tête de ce premier tour (33,80%) devant la députée sortante Julie Delpech de la majorité présidentielle (Ensemble, 30,55%).

En ligne avec la position nationale du groupe de gauche, Ghislaine Bonnet a annoncé lundi qu’elle retirait sa candidature pour faire barrage au RN.

« Déchirant mais sans ambiguïté »

C’est évidemment déchirant, comme pour tous les candidats qui se retrouvent en troisième position. Mais il n’y a aucune ambiguïté sur la stratégie affichée par le groupe. Je suis totalement d’accord avec cette position visant à bloquer le Rassemblement national. commente le représentant du LFI.

J’invite les électeurs sarthois qui ont voté pour moi à ne pas donner une seule voix au RN »,elle l’a confirmé dans son communiqué publié ce lundi après-midi. Je tiens à remercier les 12 258 électeurs de la Sarthe qui ont voté le 30 juin dernier pour moi et pour le programme de rupture du Nouveau Front Populaire que j’ai porté avec ma remplaçante Nathalie Buchot. Les électeurs de la ville du Mans m’ont placé en tête (35,9 %) loin devant la candidate du RN (21,27 %). Mais les électeurs des zones rurales ont souhaité exprimer pour la plupart un autre choix. Ils ont souhaité exprimer leur colère, leur sentiment d’abandon notamment face aux destructions de services publics opérées ces dernières années.

Les discours dominants les ont conduits à voter pour un candidat inconnu du RN. Nous savons que le RN, parti raciste et haineux, s’il était au pouvoir, mènerait une politique antisociale et amplifierait la destruction des services publics. Nos libertés ne seraient plus garanties.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV images de Montpellier il y a vingt ou trente ans – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné