« La Croix » et autres médias européens interdits, négociations d’adhésion

« La Croix » et autres médias européens interdits, négociations d’adhésion
« La Croix » et autres médias européens interdits, négociations d’adhésion

► « La Croix » et 80 médias européens bannis de Russie

La Russie a annoncé mardi 25 juin bloquer l’accès sur son territoire à la diffusion de 81 médias européens, en “représailles” à la décision de l’UE en mai d’interdire quatre médias d’État russes. « Des contre-mesures sont introduites concernant l’accès depuis le territoire russe aux installations de diffusion des médias des pays membres de l’UE »a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

Guerre en Ukraine, jour 852 : ce qu’il faut retenir du lundi 24 juin

Cette mesure affecte La Croix et huit autres médias français : LCI, Le Monde, Libération, l’ExpressRadio France, AFP, CNews et Arte.

« La partie russe a averti à plusieurs reprises et à différents niveaux que le harcèlement politique des journalistes russes et l’interdiction injustifiée des médias russes dans l’UE ne passeraient pas inaperçus. », assure Moscou. “ Malgré cela, Bruxelles et les capitales des pays du bloc ont choisi d’emprunter la voie de l’escalade, obligeant Moscou à prendre des contre-mesures miroir et proportionnelles.poursuit le ministère russe des Affaires étrangères.

► La Serbie assure qu’elle n’aide « aucun belligérant »

La Serbie, qui a toujours entretenu de bonnes relations avec Moscou, n’aide pas “Ne vous battez pas” dans la guerre en Ukraine même si des armes serbes sont retrouvées sur le front ukrainien après avoir été acquises par des pays occidentaux, a assuré le Premier ministre Milos Vucevic dans un entretien à l’AFP.

«Je ne veux pas empêcher les entreprises de vendre nos munitions à l’Espagne, à la République tchèque, aux États-Unis… Parce qu’il n’est pas interdit et qu’il n’est pas immoral pour nous de produire des armes et des munitions qui, malheureusement, sont également utilisées là où c’est la guerre”il ajouta.

► L’UE ouvre officiellement les négociations d’adhésion avec l’Ukraine

L’Union européenne d’un côté, l’Ukraine et la Moldavie de l’autre, ont officiellement lancé au Luxembourg des négociations destinées à permettre à ces deux pays de devenir un jour membres à part entière de l’UE. La Russie a cherché par tous les moyens à faire obstacle à ce processus qui s’annonce long et difficile, conduisant ces deux anciennes républiques soviétiques à s’ancrer à l’Europe.

« Une Ukraine forte n’est pas possible sans l’UE, et une UE forte n’est pas non plus possible sans l’Ukraine »» a déclaré le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal à l’ouverture des négociations.

Le président Volodymyr Zelensky a salué le lancement officiel des négociations d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne, qualifiant cette journée de“historique” pour ce pays qui lutte depuis plus de deux ans contre l’invasion russe.

“Aujourd’hui est un jour historique”a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux. « Nous ne nous laisserons jamais détourner de notre chemin vers une Europe unie, vers notre maison commune de toutes les nations européennes. Une maison qui doit être paisible ! »il ajouta.

► La CEDH condamne les violations des droits en Crimée

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné les violations des droits de l’homme commises par la Russie en Crimée depuis l’annexion de la péninsule ukrainienne en 2014.

En Ukraine, l’aumônier militaire Sergui Dmytriev officie entre les âmes et les armes

Saisi par Kiev en 2014 et 2018, le tribunal, qui a son siège à Strasbourg, a estimé dans un arrêt de la Grande Chambre, sa plus haute instance, que Moscou avait violé l’article 2 de la Convention européenne des droits de l’homme. l’homme (« droit à la vie ») en raison de « l’existence d’une pratique administrative de disparitions forcées et l’absence d’enquête efficace » à propos de ce sujet.

L’État russe, exclu de la CEDH suite à l’invasion de l’Ukraine en février 2022, s’est également rendu coupable d’un grand nombre de violations en Crimée, ont estimé les juges européens.

► La CPI émet des mandats d’arrêt contre le chef de l’armée russe et un ancien ministre

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé avoir émis des mandats d’arrêt contre le chef d’état-major russe Valery Gerasimov et l’ancien ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Ils sont tous deux accusés d’être responsables de crimes de guerre consistant à diriger des attaques contre des biens de caractère civil et à causer des dommages accidentels excessifs à des civils, ainsi que du crime contre l’humanité de« actes inhumains », a déclaré la CPI dans un communiqué. Le tribunal a émis un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine en mars 2023, décision rejetée par Moscou.

Mandat d’arrêt de la CPI : « Personne n’arrêtera Vladimir Poutine »

La Russie a immédiatement jugé “insignifiant” le mandat d’arrêt de la CPI contre son ancien ministre de la Défense.

La présidence ukrainienne, de son côté, s’est félicitée d’un « décision importante ». « La Cour pénale internationale (CPI) a émis des mandats d’arrêt contre l’ancien ministre russe de la Défense Sergueï Choïgu et le chef d’état-major russe Valery Gerasimov » a déclaré Andriï Iermak, le chef du cabinet présidentiel, sur Telegram, saluant un « décision importante » après presque deux ans et demi d’invasion russe de l’Ukraine.

► L’UE prolonge la protection accordée aux réfugiés ukrainiens jusqu’en 2026

L’Union européenne a une nouvelle fois prolongé la protection temporaire accordée à quelque 4,2 millions de réfugiés ukrainiens jusqu’au 4 mars 2026.

« Stone, Leaf, Gun », un documentaire lumineux sur les réfugiés ukrainiens

Les Ukrainiens fuyant la guerre déclenchée par la Russie bénéficient depuis mars 2022 d’un statut leur permettant de séjourner, de travailler et d’accéder à l’aide dans l’UE. Cette protection, qui devait expirer le 4 mars 2025, a de nouveau été prolongée d’un an, en raison de la poursuite de la guerre.

► Arrivée des premières munitions envoyées dans le cadre de l’initiative tchèque

Prague a annoncé l’arrivée en Ukraine de la première livraison de munitions achetées hors d’Europe dans le cadre d’une initiative tchèque, afin de faire face à l’invasion de la Russie.

«La première livraison de munitions issue de notre initiative est arrivée en Ukraine il y a quelque temps. Nous faisons ce qu’il faut »a déclaré le Premier ministre tchèque Petr Fiala sur le réseau social de l’armée ukrainienne.

► L’Ukraine affirme avoir frappé dans la nuit un dépôt de munitions en Russie

L’Ukraine a déclaré avoir touché un dépôt de munitions de l’armée russe dans la région russe de Voronej, frontalière avec l’Ukraine, provoquant un incendie majeur sur le site.

Guerre Ukraine-Russie : pourquoi le Vatican se concentre sur les objectifs humanitaires

“Le 25 juin 2024, un dépôt de munitions de l’armée d’agression russe a été touché (…) dans la région de Voronej”a déclaré dans la matinée la direction principale du ministère ukrainien de la Défense.

Selon cette source, l’opération a été menée par les forces de renseignement militaires ukrainiennes. « Un incendie s’est déclaré sur ce site contenant des obus et d’une superficie totale de 3 500 m2 »s’est félicité le ministère ukrainien, précisant que l’incendie « brûle toujours ».

► L’armée russe affirme avoir détruit 30 drones ukrainiens, un mort

L’armée russe a affirmé avoir détruit 30 drones ukrainiens dans la nuit dans les régions frontalières de l’Ukraine où une femme a été tuée selon les autorités locales.

Nouvelle « attaque massive » russe contre les infrastructures électriques ukrainiennes

« Du jour au lendemain, lors d’une tentative du régime de Kiev de mener des attaques terroristes avec des drones aériens sur le territoire de la Fédération de Russie, les systèmes de défense aérienne ont intercepté et détruit 29 drones dans la région de Belgorod et un drone à Voronej »a précisé le ministère russe de la Défense sur Telegram.

“Malheureusement (…), un habitant civil a été tué” dans le village de Belovskoye, dans la région de Belgorod, a déclaré pour sa part le gouverneur régional, Viatcheslav Gladkov.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Combien gagneront les députés, leur président et le bureau ? – .
NEXT Football. Moussa Sylla, sept buts en quatre matches, cartonne avec Shalke 04 – .