Top 14 – Bordeaux-Bègles resists Stade français and joins Toulouse in the final – .

Top 14 – Bordeaux-Bègles resists Stade français and joins Toulouse in the final – .
Top 14 – Bordeaux-Bègles resists Stade français and joins Toulouse in the final – .

Bordeaux-Bègles s’est qualifié pour la finale du Top 14 en battant le Stade français (22-20). Joris Segonds a raté la conversion du temps supplémentaire.

Après toute une saison disputée, les deux équipes ne comptaient pas débuter cette rencontre en laissant leur adversaire prendre le dessus. Moins de 5 minutes après le début du match, les deux équipes avaient déjà eu leur chance. Si Lucu manquait son coup, Joris Segond ne tremblait pas et ouvrait le score.

Menés, les Bordelais ont redoublé d’efforts pour occuper le camp des Soldats roses. Après plusieurs pénalités obtenues, l’UBB parvient à inscrire le premier essai du match suite à une touche trouvée par Segonds. Un ballon parfaitement joué côté gauche parvient à Maxime Lamothe qui libère son équipe.

Cinq minutes plus tard, nouvelle touche côté gauche et nouveau ballon porté pour Bordeaux-Bègles. Une nouvelle fois, Lamothe s’empare du ballon pour inscrire un doublé.

En mauvais état, les Stadistes ont continué à concéder plusieurs penaltys. Sans conséquence puisqu’à dix minutes de la pause, ce sont les joueurs du Stade Français qui ont réussi à revenir dans le match. Un bel enchaînement de pick and go a permis à Briatte de remettre son équipe dans le match.

Les Parisiens démarrent ce deuxième acte offensivement. Après seulement deux minutes de jeu, Joris Segonds décida de tenter un drop. Malheureusement pour les Stadistes, son coup de pied terminait sur le poteau.

Segons malheureux

La seconde mi-temps a été globalement plus calme avec quelques erreurs techniques qui ont empêché les deux équipes de progresser. C’est finalement juste après l’heure de jeu, sur une contre-attaque, que le match s’est intensifié. Alors que les Soldats Roses étaient à l’attaque, une perte de balle a permis à l’UBB de remonter rapidement sur l’ensemble du terrain. Il n’en fallait pas plus à Damian Penaud pour servir Bochaton et inscrire un troisième essai.

Dos au mur, le Stade Français inscrit un deuxième essai grâce à Pereysblanques. C’est encore un ballon porté qui permet cette fois aux Parisiens de gagner 7 points.

C’est finalement dans les dernières minutes du match que tout aurait pu basculer. Les Parisiens parviennent à inscrire un nouvel essai pour revenir à deux points. Joris Segonds avait la possibilité d’emmener son équipe en prolongation en transformant l’essai. Sa tentative s’est finalement terminée trop à gauche des pôles et le Matmut Atlantique a pu célébrer ce succès.

Interrogé sur Canal+ à l’issue de la rencontre, Jefferson Poirot a eu du mal à masquer son émotion : «Je n’ai pas les mots. Il nous reste encore une marche mais il faut savourer car ces moments sont rares.

De son côté, Léo Barré s’est montré très déçu : « On a manqué de précision ce soir. Nous avons payé notre première mi-temps et nos erreurs notamment. Dans ce type de match, ces petits détails ne passent pas inaperçus. Bravo à Bordeaux.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Beauregard, un festival qui les inspire ! – .
NEXT Le président kenyan dissout le gouvernement – ​​.