«La Suisse veut bombarder la Russie», clame la propagande

«La Suisse veut bombarder la Russie», clame la propagande
«La Suisse veut bombarder la Russie», clame la propagande

Pour le média russe « RT » (anciennement « Russia Today »), c’est clair : « La Suisse veut bombarder les villes russes ». A travers ce titre d’un article publié mercredi, le site d’information fait référence à la récente décision d’une commission nationale voulant autoriser des pays tiers à transférer vers l’Ukraine leur matériel de guerre acheté en Suisse. Mais la désinformation ne s’arrête pas au titre. Dans le texte, « RT » indique que Priska Seiler Graf, la présidente de la commission en question, espère « impliquer le plus rapidement possible la Suisse dans le conflit afin de démontrer sa puissance militaire à la Russie ». Des déclarations que l’élu n’a visiblement jamais tenues.

Ce n’est qu’un des quelque 140 articles publiés sur la Suisse sur le site Internet alémanique «RT» depuis janvier, révèle samedi le «Tages-Anzeiger». Un acharnement né récemment, puisque seuls 22 articles similaires avaient été rédigés sur l’ensemble de l’année 2023. Selon Mykola Makhortykh, chercheur postdoctoral à l’Institut d’études sur la communication et les médias de l’Université de Berne, cette évolution claire s’explique principalement par la tenue du Sommet international sur la paix en Ukraine la semaine dernière dans le canton de Nidwald.

« Le but de « RT » est de diviser les sociétés occidentales. Pour ce faire, ils recherchent spécifiquement des thèmes et des groupes cibles appropriés», commente Ulrich Schmid, spécialiste de l’Europe de l’Est. Dans ce contexte, la conférence de Bürgenstock semble avoir donné l’occasion aux médias de critiquer le Sommet, qui n’allait pas dans son sens, tout en divisant la population en axant sa communication sur la neutralité, une question déjà très débattue.

Et ce matraquage semble fonctionner, rapporte le « Tages-Anzeiger ». Le nombre de visites mensuelles depuis la Suisse sur le site alémanique de «RT» a récemment explosé, passant d’environ 200’000 au début de l’année à plus de 300’000 en avril et mai. De quoi relancer chez certains élus, comme Priska Seiler Graf, l’idée d’interdire la « RT » en Suisse, comme c’est déjà le cas dans l’Union européenne.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les vélos et les trottinettes seront interdits à bord des bus pendant le blocage de Bettembourg – .
NEXT Orages : 16 départements en vigilance orange dès lundi après-midi : Actualités – .