quelles options pour Ugo Mola et Toulouse après la grave blessure de Cyril Baille ? – .

quelles options pour Ugo Mola et Toulouse après la grave blessure de Cyril Baille ? – .
quelles options pour Ugo Mola et Toulouse après la grave blessure de Cyril Baille ? – .

Le pilier gauche du XV de France a été grièvement blessé vendredi soir contre La Rochelle et ne disputera pas la finale à Marseille. Quelles sont les options qui s’offrent à Ugo Mola ?

Vainqueur de La Rochelle (39-23) vendredi, le Stade Toulousain peut déjà se réjouir de la finale qui se jouera le 28 juin au stade Vélodrome de Marseille. Mais Toulouse ne pourra probablement pas compter sur le colosse Emmanuel Meafou (2 sélections avec le XV de France), victime d’une grosse déchirure aux ischio-jambiers il y a quelques semaines. Pire encore, les Rouge et Noir devront se passer du pilier international Cyril Baille, grièvement blessé contre La Rochelle.

Sur son compte Instagram, le pilier gauche indiquait souffrir d’une rupture des ligaments de la cheville gauche et d’une fracture du péroné. Il sera opéré lundi. Quelles options s’offrent donc à Ugo Mola et au staff toulousain pour la finale ?

Lire aussiToulouse-La Rochelle, les coups de coeur et coups de cœur de notre envoyé spécial

L’avantage Neti ?

Les entraîneurs toulousains n’ont plus beaucoup de choix. Avec la grave blessure de Baille et la fin prématurée de la carrière de Maxime Duprat (26 ans), deux options se présentent à Ugo Mola et ses adjoints. On peut penser que la place de titulaire sera attribuée à Rodrigue Neti (29 ans). Le pilier expérimenté a disputé 30 matches cette saison toutes compétitions confondues et a été titulaire 15 fois. Solide en mêlée, Neti ne se ménage pas défensivement, lui qui apprécie les tacles saignants. Son expérience peut jouer en sa faveur même s’il apparaît parfois indiscipliné.

Rodrigue Néti.
Thierry Breton / Thierry Breton / Panoramique

Si Rodrigue Neti prenait place sur le banc, la confiance serait alors accordée au pilier américain David Ainu’u (24 ans). Le Toulousain, solide et polyvalent, est entré au poste de pilier droit face à La Rochelle, faisant preuve d’une belle résistance. Lors de son entrée en jeu cette saison (8 titularisations en 25 matches joués), il n’a jamais déçu. Mais la blessure de Baille devrait le faire reculer vers la gauche même si les chefs de projet toulousains réservent parfois quelques surprises. Peu de gens s’attendaient par exemple à voir Matthis Lebel sur le banc face aux Maritimes. Le très expérimenté Faasalele a été préféré au jeune et brillant Castro-Ferreira, auteur de neuf essais en 15 matches.

Merkler de retour ?

A droite, le choix est également limité. Après la longue blessure du pilier des All Black Nepo Laulala – déception du dernier recrutement – ​​c’est le pilier international français Dorian Aldegheri qui est en pole. Contre La Rochelle, le joueur de 30 ans a réalisé un match étrange. Blessé au cuir chevelu lors de l’échauffement, Aldegheri a dû se faire poser des points de suture… qui ont fini par exploser lors d’une des premières actions du match. Ne voulant pas mettre de casque, des agrafes ont finalement été placées pour éviter de nouveaux saignements.

Mais si David Ainu’u le remplaçait en fin de match, Aldegheri devrait avoir une nouvelle doublure pour la finale. Sorti du groupe vendredi soir, le jeune pilier espagnol de 22 ans Joël Merkler pourrait/devrait revenir dans les 23. Au point d’imaginer un départ ? Dur à dire. Mais cette saison, cet étudiant de Sciences Po a connu une ascension fulgurante. Et a les moyens de tenir sa place.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Journées du Patrimoine 2024 à la Maison Impressionniste de Claude Monet, à Argenteuil (95) – .