L’OPPOSITION EXIGE QUE LE CONTRIBUABLE SOIT REMBOURSÉ – .

L’OPPOSITION EXIGE QUE LE CONTRIBUABLE SOIT REMBOURSÉ – .
L’OPPOSITION EXIGE QUE LE CONTRIBUABLE SOIT REMBOURSÉ – .

Publié le 20 juin 2024

Dans l’affaire Piolle/Martin, l’éventuel versement d’une indemnité occulte par le biais d’un salarié surpayé, le groupe d’opposition souhaite que la ville se donne les moyens légaux pour faire « rendre l’argent » aux élus qui auraient bénéficié de ce dispositif.

Me Thierry Aldeguer, avocat au barreau de Grenoble, a écrit au Maire de Grenoble pour qu’il inscrive à l’ordre du jour du Conseil municipal de lundi la demande de constitution de partie civile de la ville dans l’information judiciaire en cours.

« VOUS AURIEZ EXIGÉ LE PAIEMENT AU PROFIT D’ÉLISA MARTIN »

Selon les informations publiées dans la presse nationale et locale, il apparaît que consécutivement aux révélations de votre ancien collaborateur, vous lui auriez exigé le versement au profit de Mme Elisa Martin, votre première adjointe de l’époque, une somme de 400 € à partir de 2016 et, en tout cas, jusqu’en juin 2020 apparemment″ écrit Me Aldeguer, expliquant «la difficulté de positionner la Commune de Grenoble, personne morale de droit public, distincte de votre personne.

LES JUGES ÉLUS ET LES PARTIS NE PEUVENT PAS DÉFENDRE LA VILLE

En effet, l’enquête concerne à la fois l’ancien Premier Adjoint et le Maire. Ils ne peuvent donc pas défendre les intérêts de la ville en tant que juges et parties. Par ailleurs, plusieurs adjoints au maire, dont Vincent Fristot (Verts/Ades), ont été cités par le site d’information en ligne Gre’Net comme étant éventuellement informés des faits. Il est donc impossible pour un membre de la majorité municipale de pouvoir défendre les intérêts du contribuable grenoblois. On verra lundi si les autres élus de « l’opposition », y compris ceux qui manifestent pour réclamer « rendre de l’argent »voter sur cette traduction légale de la demande.

LE PS NE SOUTIENT PAS ÉLISA MARTIN EN LA SOUTENANT

Car l’onde de choc de l’affaire produit un certain embarras. Le PS, abandonné au niveau national, est particulièrement discrédité. Son Premier secrétaire, Damien Perrard, décrète dans un communiqué que «“Nous ne pouvons soutenir le renouvellement de la candidature du député sortant de la 3ème circonscription de l’Isère qui est empêtré dans des affaires de détournements de fonds et de recel de malversations.”

LES OPPORTUNISTES TOUJOURS PRÊTS

Il a parallèlement engagé une procédure d’exclusion contre le malheureux Stéphane Gemmani qui, pour la première fois de sa vie, ne changera pas de parti de sa propre initiative. Candidat pour tout et sous toutes les formes, il est aussi dans la 3e circonscription. LFI étant visiblement devenue une abomination pour lui alors qu’aux élections municipales, un temps, il avait proposé ses services à ce parti et à Piolle. Et il n’a pas hésité à s’inscrire avec eux sur la liste régionale pour sauver son strapontin. Peu importe la bouteille…

En revanche, des élus et responsables PS, comme Hassen Bouzeghoub ou Thibault Pikorki, étaient présents le 18 juin au parc Pompidou au lancement de la campagne d’Elisa Martin. Allez comprendre.

LE GROUPE D’OPPOSITION SANS CONTORSIONS ÉLECTORALES

De son côté, la macroniste Emilie Chalas qui veut prendre – comme lui – les voix de Glucksmann que tout le monde court après, demande à Gemmani de se retirer car il la dérange ! Certainement une habitude. Aux élections municipales, elle souhaitait également le retrait de Carignon qui avait obtenu le double des voix qu’elle…

Le groupe d’opposition au Conseil municipal est le seul à ne pas se perdre dans les contorsions électorales. Avec la constitution de partie civile il met chacun devant ses responsabilités : voulez-vous ou non que la ville soit partie au procès pour défendre le contribuable grenoblois ?

NATHALIE BéRANGER PUBLISHES A €400 GIFT VOUCHER

En remettant le « chèque cadeau » de 400 € à Hubert Prévost, candidat du Front populaire dans la 1ère circonscription, Nathalie Béranger, candidate LR porte elle aussi l’épée sur le terrain. Le candidat est-il ou non favorable à l’arnaque telle que décrite par le principal collaborateur de Piolle ? Tandis qu’il pleurait sur la précarité étudiante, des arrangements entre amis ont permis de maintenir le pouvoir d’achat des élus LFI. Bon travail les gars.

LES SUITES JUDICIAIRES ET MÉDIATIQUES FERONT LE MANDAT

On ne peut prédire l’impact de l’affaire dans le contexte explosif des élections législatives. Mais ses conséquences judiciaires et médiatiques vont fondamentalement chambouler la fin du mandat municipal. Ce sont des élus cabossés, recousus de tous bords qui vont chanceler jusqu’en 2026 dans un climat qui leur est détestable.

UNE QUASI CERTITUDE D’INELIGIBILITE EN CAS DE CULPABILITE

Avec une quasi-certitude d’inéligibilité comme le prévoit la loi pour le commettant d’entre eux si le délit de détournement de fonds est établi. Dans un dossier qui n’attendra pas deux ans. Peut-on imaginer le tremblement de terre d’Eric Piolle et d’Elisa Martin déclarés inéligibles avant la fin du mandat ? Même si les procédures de recours ne rendent pas la mesure applicable immédiatement ?

LE COLLABORATEUR PRINCIPAL DEVRAIT SE RETRAIT

Pour être sauvé, le principal collaborateur qui a décrit le mécanisme devrait se rétracter complètement et expliquer qu’il a menti. En ayant fourni aux enquêteurs des preuves du contraire. Avec une cassette d’enregistrement où l’on entend Elisa Martin et Alan Confesson discuter du paiement de l’argent… Cela fait beaucoup. Et pour lui, la justice risque de se retourner contre lui.

Me THIERRY ALDEGUER : UNE VERTU CLARIFIANTE

Dans ce contexte, l’intervention sereine de Me Thierry Aldeguer afin de donner à la ville les moyens légaux de se défendre contre d’éventuels détournements de fonds de ses élus a une vertu éclaircissante. Plus nous avançons, plus les faux-semblants apparaîtront pour ce qu’ils sont : la roue de secours d’une majorité Rouge/Vert de plus en plus disqualifiée.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Lille. Elle laisse tout tomber et construit une incroyable maison d’hôtes et un spa – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné