la course contre la montre de l’imprimerie ISF

la course contre la montre de l’imprimerie ISF
la course contre la montre de l’imprimerie ISF

Dès la fin du discours d’Emmanuel Macron, président de la République, la course contre la montre a commencé pour les futurs candidats à ces élections législatives. Se présenter ou pas ? Si oui, comment s’organiser ? En commençant par les éléments de campagne. Il fallait aller vite, très vite.

L’imprimerie doit être conforme à la réglementation préfectorale

Quant aux futurs candidats, ce fut aussi une surprise pour l’équipe Vendôme de l’imprimerie ISF. Immédiatement, les travaux ont commencé “Dimanche, le téléphone s’est mis à sonner”, confie Benoît Antier, directeur de l’imprimerie. Des demandes d’urgence auxquelles nous avons dû nous adapter en un temps record. « Dès lundi matin (10 juin), nous étions en ordre de batailleajoute le directeur de l’ISF, nous avons mis en place une équipe pour anticiper toutes les demandes. »

Rapidement, chaque membre de l’équipe trouve son rôle. Heureusement, “Nous sommes habitués aux élections”, souligne le dirigeant. Et très peu de changements ont été opérés par rapport aux élections législatives de 2022. Cela a permis d’être efficace même si “Il fallait hypothétiquement commander une quantité de papier, on a fait des paris”, précise Benoît Antier.

L’objectif était d’être à l’heure afin de répondre aux demandes. Car si le temps presse pour les candidats, avec un dépôt de candidature fixé, au plus tard, au dimanche 16 juin 2024, c’est aussi le cas pour l’imprimerie qui devait envoyer les éléments officiels de campagne, les professions de foi, les bulletins de vote sont acheminés le 18 juin. Cela fait un peu moins de dix jours pour tout régler avec les différents candidats, qui appellent depuis les trois circonscriptions du département.

Gymnastique entre Vendôme et Blois

Après ce premier envoi, la deuxième partie commence : la création et l’impression des éléments de campagne. Affiches, tracts et propagande prennent forme. A quelques jours du premier tour, dimanche 30 juin 2024, “les demandes sont toujours là”, lâche le réalisateur. L’imprimeur reste donc attentif. Des travaux d’urgence qui ne sont pas encore terminés et pour lesquels les équipes d’ISF ont dû s’adapter pour répondre aux exigences de chacun.

Ceci fait, direction Blois et l’imprimerie, 2, rue des Onze-Arpents. C’est là que s’effectue la dernière étape. Là aussi, une réflexion a été mise en place pour ne pas mettre de côté les commandes passées en amont des élections. Toute une planification orchestrée afin d’éviter les erreurs et les retards. Et tout cela recommencera dès les premières estimations connues dimanche 30 juin.

« Nous travaillons déjà sur le deuxième tourindique même Benoît Antier. Nous pensons avoir jusqu’au 2 juillet pour terminer les expéditions officielles, soit un jour et demi pour tout faire. » Le contre-la-montre n’est pas encore tout à fait terminé.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Prévisions météo pour le lundi 15 juillet 2024 au Creusot et ses environs – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné