balle – Accès Élite. Les Louves de Saint-Dié naviguent encore entre deux eaux

balle – Accès Élite. Les Louves de Saint-Dié naviguent encore entre deux eaux
balle – Accès Élite. Les Louves de Saint-Dié naviguent encore entre deux eaux

Quel que soit le sport collectif concerné, l’intersaison prend souvent des allures de feuilleton. Pour Saint-Dié, le contexte n’a pratiquement pas changé depuis la fin d’une saison riche et brillante (2e place aux barrages d’accession, victoire en Coupe fédérale de France). Par le biais naturel du sport, Saint-Dié est à ce moment sur la ligne de départ de la saison Elite Access. Mais depuis l’épilogue de l’exercice écoulé, les coulisses sont animées par l’hypothèse d’un repêchage des Déodatiennes en Ligue A. « La question m’est régulièrement posée », reconnaît Apolline Mercier, coprésidente (avec Adrien Christophe). des Louves.

Le Pays d’Aix Venelles sanctionné par la police financière

A la genèse de cet « espoir », la rumeur selon laquelle le Centre Avenir ne reviendrait pas en Ligue A. Infondée. Très vite, d’autres dossiers arrivent sur le bureau du gendarme financier. A cette époque, Bordeaux, grand rival de Saint-Dié la saison dernière, était admis en Ligue A mais avec des restrictions. Notamment un contrôle strict de la masse salariale à un niveau inférieur à celui demandé, une décision que les dirigeants contesteront en appel.

Pour le Pays d’Aix Venelles, la commission d’aide et de contrôle des clubs professionnels (CACCP) a prononcé une lourde sanction. En refusant l’autorisation au club d’évoluer en Ligue A et en le rétrogradant administrativement en division fédérale. Là encore, le club a fait appel de cette décision.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur ” J’accepte “des cookies et autres traceurs seront placés et vous pourrez visualiser le contenu (Plus d’information).

En cliquant sur “J’accepte tous les cookies”vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix


J’accepte
J’accepte tous les cookies

« Nous sommes dans le noir et nous restons dans le noir »

Est-ce de nature à donner plus de poids au dossier Saint-Dié en cas de repêchage en Ligue A ? Il faut rester prudent en attendant les résultats de toutes les démarches.

Sachant également que dans les statuts, le repêchage du finaliste d’Elite Access n’apparaît nulle part.

Un autre aspect contribue à brouiller le paysage : le débat qui agite la Fédération et la Ligue nationale concernant le nouvel accord de subdélégation entre les deux partis. Lors d’un comité directeur, les clubs ont rejeté par 14 voix contre 10 ledit contrat qui permet (tous les cinq ans) à la Fédération de déléguer l’organisation des championnats professionnels. Avec, au cœur du conflit, le nombre obligatoire de joueurs de l’équipe de France (JIFF).

L’objectif toujours affiché de rejoindre la Ligue A

La Ligue A, version 2024/2025, n’existe donc pas à l’heure actuelle, même si un compromis sera forcément trouvé. Pourtant, avec le retard enregistré et toutes les procédures en cours, le timing habituel est complètement bouleversé. Il faudra certainement attendre mi-juillet pour connaître les contours de la future Ligue A. Avec examen des éventuels dossiers de draft par la Ligue. Pas idéal pour les Louves.

« Nous sommes dans le noir et nous restons dans le noir. Avec toutes les procédures, le calendrier a pris beaucoup de retard. Nous vous dévoilerons prochainement notre recrutement et à ce jour, la seule chose dont nous sommes sûrs c’est que nous reviendrons en Elite Access. Et si tel est le cas, ce sera avec l’objectif toujours affiché de rejoindre la Ligue A », conclut Appoline Mercier.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Feux d’artifice, JO et Charrues : Bonjour Saint-Brieuc ! – .
NEXT Prévisions météo pour le vendredi 12 juillet 2024 à Mont-de-Marsan et ses environs – .