Après le viol antisémite de Courbevoie, une centaine de personnes se sont rassemblées à Bayonne

Après le viol antisémite de Courbevoie, une centaine de personnes se sont rassemblées à Bayonne
Après le viol antisémite de Courbevoie, une centaine de personnes se sont rassemblées à Bayonne

Quelques jours après le drame de Courbevoie (Hauts-de-Seine), où une jeune fille juive de 12 ans a été violée lors d’une réunion, trois jeunes mineurs ont été interpellés. Deux d’entre eux font l’objet d’une mise en examen pour viols collectifs, menaces de mort, injures et violences antisémites. En signe de soutien et contre l’antisémitisme, une centaine de personnes rassemblés ce vendredi 21 juin devant la synagogue de Bayonne.

Parmi eux, des personnes de la société civile, mais aussi Déborah Loupien-Suarès, présidente du consistoire juif de Bayonne. “Aujourd’hui, la société juive française se sent terriblement seule, voir qu’une enfant de 12 ans est victime d’un viol et qu’elle est insultée comme ‘sale juive’ est insupportable”, elle dit. “Les gens se permettent de faire des propos ignobles au quotidien, on voit que depuis début 2024, il y a eu plus de 300% d’actes antisémites en France, ce n’est plus tenable”, Elle ajoute.

Lors de ce rassemblement citoyen, des personnalités politiques, comme Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, Claude Olive, maire d’Anglet et l’ancienne adjointe Florence Lasserre étaient présentes en signe de soutien.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Dans un climat tendu, DAZN et beIN Sports proches d’un accord – .