une semaine de dégâts

une semaine de dégâts
une semaine de dégâts

A 7 heures, vendredi 21 juin 2024, le taux d’humidité enregistré à la station Météo France de Poitiers Biard et diffusé par Infoclimat était de 97 %. Hormis une température conforme à une zone tempérée (15,1°), c’était une humidité équivalente à celle d’un climat équatorial ! Et c’est le cas depuis plus d’une semaine, grâce à un temps particulièrement pluvieux.

Le mois de mai avait déjà apporté son lot de précipitations, largement en excès avec + 122 % à Poitiers par rapport aux normales 1991-2020 (+ 142 % à Civray ; + 120 % à Montmorillon). Les sols gorgés d’eau n’étaient plus capables d’absorber. Et certaines zones avaient déjà été inondées par des pluies torrentielles, comme à Saint-Savinois le 17 mai.

Plus de 150 interventions de pompiers cette semaine

Une maison a été frappée par la foudre à Beaumont-Saint-Cyr mardi 18 juin à 4 heures du matin
© Xavier Benoît

C’était sans compter sur l’arrivée cette semaine de lignes tempêtes successives extrêmement virulentes. Du 17 au 20 juin, ces dégâts ont provoqué plus de 150 interventions des pompiers en quelques jours pour inondations d’habitations, coups de foudre, chutes de fils et d’arbres au sol… Nous avons rassemblé tous nos articles pour avoir un aperçu des événements.

Une maison frappée par la foudre

> Le 18 juin, vers 4 heures du matin, la rivière Vienne est traversée par un orage électrique extrêmement intense. Une maison a été frappée par la foudre à Beaumont-Saint-Cyr, les trois occupants ont été relogés avec leur famille, la maison étant inhabitable.

Plusieurs centaines d’abonnés à l’opérateur Free, à Châtellerault, ont été privés d’accès au téléphone et à Internet une bonne partie de la journée. Une antenne relais a également été touchée par la foudre.

Branches were torn off and trees uprooted on June 18 in Ferrière-Airoux and Sommières-du-Clain.
© Xavier Benoît

Maisons inondées et rafales de vent destructrices

> Mardi 18 juin, à partir de 17 heures, une ligne d’orage très active venant de Charente a provoqué d’importants dégâts suite à des averses (jusqu’à 40 mm en quelques dizaines de minutes), de la grêle et des rafales de vent destructrices sur les régions de La Ferrière-Airoux et Sommières- secteur du Clain. Plusieurs dizaines de maisons et de commerces ont été inondés.

Au Pinier, le vent a poussé ce chêne centenaire vers la droite lors de sa chute.
© Photo NRCP Emmanuel Coupaye

Inondations et évacuations

> Dans la nuit du mardi 18 juin au mercredi 19 juin, nouvel déferlement d’un violent orage dans le sud de Vienne, dès 00h30 touchant une large zone allant de Saint-Germain à L’Isle-Jourdain en remontant jusqu’à Chauvigny et Gençay. Encore des averses, avec des accumulations approchant les 60 mm. Les routes ont été coupées par les eaux de ruissellement, les maisons et les commerces ont été inondés et des arbres, parfois vieux de plusieurs siècles, ont été déracinés. Rien que dans la région de Gence, 44 interventions des pompiers ont été nécessaires, dès 00h45. Cinquante-six résidents d’un établissement de désintoxication de Payroux ont été transférés en raison de l’inondation du bâtiment.

Lors de sa chute, une branche importante de ce frêne a heurté la porte patio de la cuisine.
© Photo NRCP Emmanuel Coupaye

Plus d’inondations

> Dans la nuit du mercredi 19 juin au jeudi 20 juin, une ligne orageuse toujours très active a inondé notamment les secteurs Vivonne, Loudunais et Saint-Savinois. Les pompiers sont de nouveau intervenus une quinzaine de fois.

La coulée de boue descendait des champs dominant le hameau.
© Amateur de documents

Coulée de boue et évacuation du camping

> Jeudi 20 juin, vers 16 heures, une coulée de boue s’est abattue sur le hameau de La Roche, à Marigny-Chemereau. La circulation a été interrompue. Pas de blessés ni de dégâts autres que le nettoyage mais, là encore, des averses très localisées.

> Les inondations se sont poursuivies jeudi et vendredi (lire jeudi 20 juin, à 23h30, les eaux du Palais, l’une des trois rivières qui traversent la Vivonne (avec le Clain et la Vonne) ont nécessité l’évacuation du camping. Une dizaine des caravanes et camping-cars ont été dirigés vers l’aire de service du parc des expositions.

La pluie et le vent ont endommagé les cultures.
© Photo NRCP Emmanuel Coupaye

> Vendredi 21 juin, au matin, la D749 à Bonnes a été coupée par une crue éclair au niveau des Barbalières. Une ferme a été touchée. Selon un habitant, entre 30 et 40 mm de pluie sont tombés en deux heures. Dans l’après-midi, les routes ont été inondées entre Smarves et Iteuil, laissant Fleuré vers Tercé.

Depuis début juin, les cumuls sont extrêmement variables selon les zones du département : 33 mm au nord-ouest de Poitiers, 85 mm au nord et à l’est mais de 100 à 131 mm au sud, valeurs exceptionnelles. pour le mois de juin. La moyenne attendue à Poitiers, selon les normales 1991-2020 de Météo France, est de 63,9 mm en juin.

Épisodes violents ultra-localisés

Tous ces épisodes météorologiques violents ont un point commun : ultra-localisés à quelques dizaines de km2, ils sont quasiment impossibles à prévoir malgré les supercalculateurs utilisés par les prévisionnistes. Ceci explique pourquoi la vigilance météo à l’échelle d’un département n’est pas toujours bien calibrée ni comprise par les populations. L’autre enseignement plus global à retenir est la modification, à l’échelle d’une génération, de notre climat océanique dit tempéré. Après les épisodes de sécheresse extrême vécus en 2022 dans la Vienne, le département fait face à des précipitations record. Sous nos latitudes, cette ambivalence est l’une des conséquences du réchauffement climatique lié aux émissions de gaz à effet de serre émises par les activités humaines, selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). L’adaptation des populations et de l’agriculture à ces défis est urgente.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Roubaix Shopping fête ses 25 ans avec une course de filles et de serveurs unique ! – .
NEXT Quel temps fera-t-il à Orange et ses environs le mardi 16 juillet 2024 ? – .