comment Vichy est devenue une plaque tournante de la préparation des athlètes

comment Vichy est devenue une plaque tournante de la préparation des athlètes
comment Vichy est devenue une plaque tournante de la préparation des athlètes

Elle passera toute la journée dans la région de Vichy. Aujourd’hui, la flamme olympique fait sa seule escale en Auvergne. Plusieurs milliers de spectateurs sont attendus. Et le choix de la ville thermale ne s’est pas fait au hasard. La ville est au cœur de la préparation sportive de nombreux athlètes à ces Jeux.

JO : un impact économique « modeste » pour la France en 2024 (ODDO-BHF)

Les installations ultramodernes du parc des sports et du CREPS (Centre de Ressources en Expertise et Performance Sportive) Auvergne-Rhône-Alpes-Vichy recevra en effet 34 équipes nationales olympiques et paralympiques au cours des deux prochains mois. Au total, huit nations. Parmi lesquels : la France bien sûr, mais aussi le Canada, les États-Unis, le Japon, l’Italie…

C’est donc au cœur du Bourbonnais que les athlètes, engagés dans 18 disciplines différentes, viendront terminer leur préparation, juste avant de rejoindre le village olympique ou paralympique de Paris.

« Nous allons accueillir par exemple l’équipe américaine de triathlon, les équipes françaises féminines de judo et de basket 3X3, la course de natation féminine et masculine avec Léon Marchand ou Florent Manaudou. Et puis, surtout de nombreuses équipes de France paralympiques, para triathlon, volley assis, rugby et basket fauteuil…. Cela démontre clairement notre double identité : être un site de soutien à la haute performance, également tourné vers le soutien au parasport », déclare Thomas Senn, directeur du CREPS de Vichy.

Quinze chambres hypoxiques pour améliorer les performances

Le CREPS de Vichy est celui qui, en province, accueillera le plus d’équipes pour ces Jeux. Le résultat d’une stratégie réfléchie sur de nombreuses années et d’efforts financiers importants. Le site a en effet bénéficié de 40 millions d’euros d’investissements. Les travaux, initiés en 2021 et financés par l’État via France Relance et la Région, ont permis au CREPS de monter en gamme avec des équipements supplémentaires sur plus de 8 000 m2.

Les Paris Games, un accélérateur d’opportunités pour les entreprises

Le complexe, inauguré il y a tout juste un an, comprend un centre de santé et de performance, une plateforme d’évaluation physique et physiologique des sportifs, un bloc de récupération avec espace balnéothérapie… Et puis, on retrouve également l’une des plus grandes salles de travail à environnement contrôlé de Europe qui permet de simuler toutes les conditions climatiques d’entraînement.

Vous pouvez régler la température, les mesures d’altitude et l’humidité souhaitées. Quinze chambres (sur 200 lits) sont également équipées pour permettre une exposition hypoxique (disponibilité réduite en oxygène) ce qui contribue à améliorer les performances, notamment dans les sports d’endurance. L’équipe s’est également agrandie, passant de 55 permanents en 2018 à 80 aujourd’hui, avec une montée en compétence des cadres sportifs pour répondre aux besoins des sportifs.

« Les investissements étaient axés sur le soutien de très hautes performances. Ce qui nous place comme un CREPS leader. Notre support est en dentelle, sur mesure. C’est notre valeur ajoutée. La clé du succès réside aussi dans l’adéquation entre ce projet du CREPS et la stratégie sportive du territoire », souligne le directeur du lieu.

JO 2024 : SNCF, Air France, ADP… les opérateurs de transport sont « prêts » à accueillir athlètes et visiteurs

Les JO, un véritable booster

Car Vichy bénéficie d’un espace sportif bien plus vaste, 500 hectares d’équipements sportifs d’un seul tenant. 10 millions d’euros supplémentaires ont été investis, en partie par Vichy Communauté, pour créer une salle d’athlétisme couvertedeux terrains de basket 3×3 et rénover par exemple les vestiaires… Et l’ensemble du site est désormais 100% PMR pour accueillir les équipes handicapées.

Avec ces installations, la Ville se targue d’être un territoire de référence pour le sport de haut niveau. Et préparer de nombreux athlètes aux Jeux apporte un coup de projecteur supplémentaire, une vitrine, à la ville avec des répercussions en termes d’image.

« C’est une reconnaissance à l’échelle nationale et internationale, un booster… mais nous travaillons déjà sur l’avenir. Les Jeux ne sont finalement qu’un début, un point de départ de notre stratégie. Nous avons déjà un carnet de commandes suffisamment rempli pour accueillir les équipes pour les prochaines années. Nous sommes également en discussion avec les fédérations pour accueillir des équipes en résidence. L’héritage des Jeux Olympiques se construit »se réjouit Frédéric Aguilera, le maire de Vichy.

JO Paris 2024 : quand la pénurie de candidats met à rude épreuve les sociétés de sécurité privées

60 millions d’euros d’avantages liés au sport

Cette excellence sportive permet à la Ville d’accueillir de plus en plus d’événements sportifs. Cette année, 45 championnats de France et d’Europe auront lieu à Vichy, réunissant plus de 55 000 athlètes au total. Le Championnat de France de Triathlon s’est déroulé dans la cité bourbonnaise début juin.

« Et ce sont des retombées économiques importantes pour la Ville, notamment en termes d’hébergement, de restauration, etc. Le tourisme sportif est un véritable levier de développement économique sur notre territoire. C’est encore plus important que le thermalisme agréé en termes de nuitées. L’année dernière, nous estimons que les retombées économiques liées au sport étaient de plus de 60 millions d’euros pour la région », explique Frédéric Aguilera.

Il faut dire qu’au total, ce sont 400 événements et stages sportifs des manifestations nationales et internationales organisées chaque année à Vichy. L’année dernière, la ville a même organisé les Global Games, la plus importante compétition internationale pour les athlètes de haut niveau souffrant d’un handicap mental ou psychologique.

La précédente édition s’est déroulée à Brisbane, en Australie, la prochaine aura lieu au Caire. « Nous étions en concurrence avec Bangkok. Cela montre notre niveau de qualification. Et nous avons un énorme potentiel »poursuit le conseiller.

Crédibilité et influence

Pour le CREPS de Vichy, ces Jeux Olympiques et Paralympiques ne sont pas non plus une fin en soi. Il est par ailleurs trop tôt pour estimer les retombées économiques pour le site. Tout dépendra des options et prestations autour de la haute performance (test d’évaluation, salle hypoxique, etc.) demandées par les équipes. Mais au-delà des enjeux financiers, c’est sa réputation que le CREPS met en jeu.

JO 2024 : BPCE entend affirmer son ambition de banque du sport

« Il y aura davantage de bénéfices en termes de crédibilité et d’influence par rapport à nos performances. Avec tous ces athlètes accueillis en même temps, il faut s’assurer que chacun bénéficie du même niveau de qualité de service. Notre performance aura un impact sur la performance des athlètes », souligne Thomas Senn, directeur du CREPS de Vichy.

L’ambition est donc clairement affichée : que les athlètes, ayant terminé leur préparation en Auvergne, remportent le plus de médailles possible.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la Croix de Marine sera liquidée – .
NEXT Un titulaire pour la Roma – .