Le détenu de la prison de Roanne, évadé lors d’une sortie à la SPA, condamné à 18 mois de prison

Le détenu de la prison de Roanne, évadé lors d’une sortie à la SPA, condamné à 18 mois de prison
Le détenu de la prison de Roanne, évadé lors d’une sortie à la SPA, condamné à 18 mois de prison

Mercredi 19 juin, un homme de 25 ans, incarcéré au centre de rétention de Roanne, a été condamné par le tribunal à 18 mois de prison ferme. Quelques jours plus tôt, il s’était montré magnifique lors d’une activité au SPA du Roannais.

«Je n’ai pas réfléchi. Si c’était à refaire, je n’y aurais pas échappé. Présenté devant le tribunal judiciaire de Roanne lors d’une audience de comparution immédiate, ce mercredi 19 juin, le jeune prévenu de 25 ans a tenté de se racheter. Présenté comme un détenu « instable », il avait pourtant bénéficié de permissions de sortir de la SPA Roannaise. Et les quatre premiers s’étaient déroulés sans encombre. Ce que n’a pas manqué de souligner son avocat, Me Henri Christophe.

J’ai pris soin d’éviter les cyclistes et les voitures que je croisais.

Mais vendredi 14 juin, l’Auvergnat, détenu à la prison de Roanne depuis 2020 pour divers faits dont des sévices graves ou des actes de cruauté envers un animal domestique, a profité d’un “besoin d’uriner” pour échapper à la vigilance des surveillants d’activité. Sans nouvelles de lui depuis deux jours malgré d’intenses recherches, la police a fini par l’arrêter à Joux (Rhône), au terme d’une folle course-poursuite sur les petites routes, après qu’il ait volé une Ford Fiesta à Pommiers-en-Forez.

Maintenant disponible pour une sortie en septembre 2026

«J’étais à environ 140 km/h», a reconnu Johan Springard* devant le tribunal. “Mais j’ai fait attention à éviter les cyclistes et les voitures que je croisais”, a-t-il déclaré. Combiné à son manque évident de prudence et à sa détermination sans faille à échapper à la justice, l’argument n’a guère convaincu la vice-procureure de Roanne, Marie Nicourt.

Ni les juges du tribunal, qui l’ont condamné à 18 mois de prison avec maintien en détention. Le jeune homme a donc regagné sa cellule de prison à l’issue de l’audience, dont il ne pourra sortir qu’en septembre 2026. En attendant, il n’est pas certain qu’il puisse bénéficier de nouvelles permissions…

Pauline Michaud

* Conformément à notre charte, nous citons l’identité d’une personne condamnée à au moins un an de prison avec mandat de dépôt.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Festival. Zoom sur le grand cirque Equestria qui ouvre ce mardi – .
NEXT les cinq leçons du second tour en Chinonais – .