“J’aime ça mais je ne peux pas vraiment le faire!” – .

“J’aime ça mais je ne peux pas vraiment le faire!” – .
“J’aime ça mais je ne peux pas vraiment le faire!” – .

A l’école Mailleraye, au Havre (Seine-Maritime), les élèves apprennent les mathématiques… En anglais ! Depuis 2022, une classe bilingue leur offre la possibilité d’étudier la langue de Shakespeare pendant 1 tiers de leur temps d’enseignement. Découverte.

Nous ne sommes pas outre-Manche, mais au Havre. A l’école Mailleraye, enseignants et élèves pratiquent la langue de Shakespeare 4,5 heures par semaine, soit 3 fois plus que dans le cursus habituel. “J’aime ça. Au début, c’était un peu difficile de parler anglais. Maintenant c’est bon, nous comprenons», réagit un élève de CE2.

Ça m’apprend l’anglais et comme de nombreux pays parlent anglais, ça va m’aider !

Un élève de CE2

sur France 3 Baie de Seine

L’initiative est née en 2022, de la volonté de la mairie de familiariser les élèves à l’anglais dès le plus jeune âge. Les élèves du primaire sont ainsi immergés dans la culture anglo-saxonne.

Et si certains disposent d’installations, d’autres doivent s’acclimater. Y compris les adultes ! “C’est un peu difficile de le pratiquer lors d’une activité mais on pratique et je deviens de plus en plus à l’aise. Même pour mes études, je trouve ça enrichissant“, notes Lilou Salamagnon, education assistant. “J’aime ça mais je n’y arrive pas vraiment !», avoue un étudiant.

Regardez le reportage de E. Stenfeld et A. Capra :




durée de la vidéo : 00h01mn48s

Une école bilingue au Havre.


©France 3 Normandie

Pour dispenser les cours, les enseignants ont également dû se mettre à jour. Seuls 3 des 7 professeurs de l’école pratiquent l’anglais. Il a fallu s’adapter : »c’est une organisation complexe. Et comme il y a trois cours à alterner dans la semaine, plus le planning de l’assistante américaine qui s’ajoute en plus, ça donne quelque chose d’un peu contraignant», admet Bérénice Pichat, enseignante de CM1/CM2.

Chorale, mathématiques, arts visuels ou sport, l’immersion est poussée jusqu’au bout. Alors que seulement 1 Français sur 5 parle couramment l’anglais, ce cours devrait aider les enfants à acquérir leurs compétences.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Strasbourg, « il pleut, il pleut » mais les grenouilles disparaissent.
NEXT à Port Viguerie, l’été bat son plein au fil de l’eau – .