une manifestation contre le RN interrompue après des heurts avec la police

une manifestation contre le RN interrompue après des heurts avec la police
une manifestation contre le RN interrompue après des heurts avec la police

Le défilé a été interrompu après des affrontements entre manifestants et policiers. Environ 1.500 personnes ont manifesté jeudi soir à Rennes contre l’extrême droite, à l’appel d’une intersyndicale, a constaté un journaliste de l’AFP.

La manifestation, qui a rassemblé 1.500 personnes selon la préfecture d’Ille-et-Vilaine, a été stoppée en centre-ville après que de jeunes manifestants ont lancé des projectiles, provoquant un jet de gaz lacrymogène en réponse aux forces de l’ordre. “Un groupe de 80 éléments positionnés devant le cortège a tenté de perturber la manifestation, conduisant à sept interpellations”, a indiqué la préfecture vers 21 heures.

Auparavant, l’intersyndicale CFDT FO CGT FSU Unsa avait déployé une banderole dans le cortège avec le slogan « Contre l’extrême droite, réponse sociale ». « Nous affirmons notre opposition absolue aux idées réactionnaires, racistes et antisémites et à ceux qui les véhiculent. Il y a historiquement un fossé de sang entre eux et nous », a déclaré le secrétaire général du syndicat FO d’Ille-et-Vilaine, Fabrice Le Restif.

Selon Fabienne Portanguen, co-déléguée départementale de Solidaires Ille-et-Vilaine, « il faut empêcher l’extrême droite d’arriver au pouvoir, elle n’a pas sa place au gouvernement. L’extrême droite ne défend pas les travailleurs. Nous devons combattre leur agenda antisocial », a-t-elle déclaré lors du défilé. Les manifestants ont arboré un autocollant « Pas de Bardella à Matignon ».

Depuis l’annonce de la dissolution dimanche 9 juin, plusieurs manifestations ont déjà eu lieu à Rennes, ville étudiante ancrée à gauche. Le 10 juin, jusqu’à 4 000 personnes, selon la préfecture, sont descendues dans les rues de la capitale bretonne, tandis que le lendemain il y avait 6 000 manifestants selon les syndicats, 3 000 selon la préfecture. Le 15 juin, ils étaient 25 000 opposants à l’extrême droite selon les organisateurs, 12 000 selon la préfecture.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La bande-annonce du film Gladiator II projetée en public – .
NEXT Le ministre annonce une mauvaise nouvelle pour les Saoudiens – .