ce jeune rappeur prometteur qui ne veut avoir aucun regret

ce jeune rappeur prometteur qui ne veut avoir aucun regret
ce jeune rappeur prometteur qui ne veut avoir aucun regret

Par

Manaurie Jamar

Publié le

20 juin 2024 à 13h16

Voir mon actualité
Suivez les Voix du Jura

Entre Dole et Paris, Romain Plumetalias C-Rom, a un emploi du temps chargé. Ce jeune rappeur prometteur a conquis le public de Rockalissimo et comblera certainement le bar Au Détour pendant la fête de la musique.

Après huit ans de formation musicalechant choral, orchestre et pratique de Clarinette basse«J’en ai eu marre conservatoire», déclare-t-il. C-Rom apprit plus tard piano autodidacteun instrument sur lequel il joue scène.

« Nous étions nombreux formé en interprétation – il fallait suivre les scores – et pas assez création. Et nous avons fait beaucoup de classiqueun style qui ne me convenait pas.

Né à Dole, il part pour son études en prépa à Besançon et à école de commerce à Grenoble. C’est alors pour travailler qu’il est parti Parismais il revient régulièrement à Dole. « Je suis très familial, confie le rappeur.

Un panel d’artistes très diversifié

C’est par son grand frère qui a écouté entre autres Booba et Sniper qu’il a découvert le rap. Il s’intéresse alors à artistes plus récents.

Vidéos : actuellement sur -

C-Rom et des influence de PNLpar Zed Yun Pavarotti, « ce qui fait rap mélancolique», précise-t-il. « Ce que j’ai toujours aimé dans le rap, c’est le mélodie« .

C’était l’un des premiers festivals où j’étais programmé, où j’étais à l’affiche. C’est une immense fierté

C-Rom

Le rappeur de 27 ans écoute aussi 070 Secouerun chanteur américain, Kanye Ouest“que je trouve très fort”, beaucoup de Pink Floyd et une petite maison.

«J’ouvre au rap et à la pop américaine et à les pièces par Frank Sinatra ou Bobby Vinton… Je suis aussi les médias rap et Je suis inspiré par de nouvelles choses« .

“J’ai écrit en secret”

Ancien lycéen de Nodier, Romain Plumet commencer rap ” pour s’amuser, avec mes amis », se souvient-il. “J’ai écrit en secret« .

Et « beaucoup de mes inspiration vient du Jura», assure-t-il passionné de musique qui joué à Rockalissimo à Saint-Aubin cette année. «C’était l’un des premiers festivals où j’étais programmeoù j’étais sur l’affiche. C’est une immense fierté», se réjouit-il.

Auparavant, grâce à un tremplinil avait été sélectionné pour participer au Festival Delta à Marseille, où il a rappé « devant un millier de personnes ». C’est alors qu’il s’est dit : « C’est fou, j’ai envie de faire ça toute ma vie« .



“Pour un album, il faut être assez solide”

Le dernier EP de C-Rom vient de sortir. Projet qu’il souhaite « garder vivant le plus longtemps possible ».

Après avoir joué à plusieurs reprises première partiepetit concerts ou festivalsil envisage à l’avenir seulement un à deux concerts par an, “Pour marquer l’occasion”. je

je voudrais faire de plus en plus d’endroits ” mais est conscient de son parcours : « C’est encore trop tôt pour un album, je ne suis pas assez mature musicalement. Il est nécessaire être assez fort« .

Ce que j’aime le plus dans le rap, c’est la mélodie.

C-Rom

En attendant, il trois EP à son actifle premier datant de 2022. «Pour découvrir un artiste, c’est bien de je n’ai pas trop de titresfavoriser le formats des tribunaux“, il explique.

S’épanouir en tant que rappeur… ou acteur

Romain Plumet je me suis vraiment mis au rap pendant mes études et après la découverte de monde professionnel alternativement. ” J’ai investir dans un ordinateur, un micro Et un carte son à ce moment là “.

Titulaire d’un bac +5, il n’aura aucun mal à trouver travail attendre percermais je préférerais devote tout son temps à ses passions.

Parce que le métier del’acteur le fait aussi rêver : inscrit dans un conservatoire théâtre à Paris, il a postulé pendant moulages et joué un rôle dans un court métrage.

« Je ne pense pas que les deux professions soient compatibleJe ne veux juste pas avoir pas de regrets “dit-il, révélant qu’il recherche un agent. « Remettez un filmce serait énorme…Je dois le faire! »

C-Rom, un nom d’artiste qui compte trois références

Romain Plumet s’est choisi C-Rom comme nom de scène. Un pseudo ici à trois origines. D’abord une référence à sérumparce que la musique peut être apaisante, produire émotions ou aider à les gérer : un sérum médical. Alors, ce jeune rappeur appartient au génération qui a grandi avec les ordinateurs, numérique : C-Rom fait également référence au CD-Rom. Enfin, Rom est un un clin d’œil à son prénom. C-Rom n’a donc pas été choisi par hasard, c’est une blague bien pensée.

C-Rom sera en concert au bar Au Détour, 47 rue Léon-Chifflot à Dole, ce vendredi 21 juin à 18h30 Son 3e L’EP, Omahana, est disponible en version numérique sur internet et proposé lors de ses concerts.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les îles et quais hauts de la rive droite exclus de la zone à trafic limité – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné