Analyse des partants du Prix René Ballière

Les faveurs

L’entourage d‘Idao de Tillard (4) avait faitCourse d’élite, un grand objectif. Le fils de Séverino a failli compromettre toutes ses chances dans sa batterie en étant gêné par le concurrent qui le précédait. Malgré cela, il a fait preuve de classe pour revenir et aurait même pu terminer encore plus près s’il avait eu l’ouverture. Il a montré sa forme et tentera d’oublier immédiatement cet échec en remportant ce René Ballière Prize. L’étudiant de Thierry Duvaldestin est presque imprenable sur 2 100 mètres de cendres parisiennes.

Les challengers

Rêve de cheval (7), son rival numéro 1, ne l’entendra pas de cette oreille. Le champion de Pierre Belloche a littéralement pulvérisé l’opposition en finale duCourse d’élite. Les conditions ne seront pas les mêmes puisqu’il retrouve la grande piste de Vincennes contrairement au petit ring suédois. Dans la forme de sa vie, il tentera de faire du protégé de Thierry Duvaldestin qui bénéficie cependant d’un meilleur chiffre derrière l’autostart (4, contre 7 pour Horsy Dream).

Izoard Vedaquais (9), un vrai rouleau compresseur ne sera pas sur sa distance préférée, lui qui possède une tenue à toute épreuve. Il ne démarre pas très vite et a le numéro 9 derrière l’autostart ce qui le fera rouler épais. Impressionnant dans le Prix ​​Harper Hanovers (Gr.1) en Suède, il n’en sortira pas battu d’avance pour autant.

Hokkaido Jiel (5) est le tenant du titre de cette épreuve. Il a été battu en dernier alors que les meilleurs étaient absents. La victoire ne sera pas une tâche facile mais il va encore une fois tout donner.

Les outsiders

Vif et sage comme (1) est tout simplement le gagnant du René Ballière Prize 2022. Il est certes un peu moins affûté que les années précédentes mais c’est un cheval avec qui on a souvent tendance à penser cela. Le protégé du Bivans Scuderia est dans tous les combats et retrouve une distance qu’il apprécie. Il a tiré le numéro 1 derrière le démarrage automatique, idéal pour lui.

Elvis du Wallon (2) est tellement régulier et vient de dépasser Hokkaido Jielil se battra une nouvelle fois pour les meilleures places. Ganay de Banville (8) vient de terminer difficilement son parcours mais on ne peut se passer de la candidature de Jean-Michel Bazire au boudeur. Enfin, Inmarosa (3) effectue un retour à l’école de deux mois et sera pris en considération pour les places, avant le début.

La liste des partants du Prix René Ballière (Gr.1)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Groupe LG devient distributeur Zero Motorcycle à Perpignan – .
NEXT Valence va négocier le prix de Pedro Chirivella – .