la gauche départementale réclame un retour aux priorités

la gauche départementale réclame un retour aux priorités
la gauche départementale réclame un retour aux priorités

« À cause de tant de rabotage, il n’y a plus de bois. » Fabrice Barusseau et Brigitte Desveaux, du groupe d’opposition de gauche Au…

« À cause de tant de rabotage, il n’y a plus de bois. » Fabrice Barusseau et Brigitte Desveaux, du groupe d’opposition de gauche Au Cœur des Solidarités, sont conscients de la mauvaise situation financière que traverse le Conseil départemental. Ils ne sont cependant pas d’accord avec les décisions prises par l’équipe de Sylvie Marcilly.

« Le président a déjà dit qu’elle naviguait à vue », rappelle Fabrice Barusseau. C’est exactement ce dont on l’accuse ! En 2023, les choix n’ont pas été faits alors que le compte administratif était confortable. Aujourd’hui, nous n’avons plus de latitude pour la fin de l’année. »

Le groupe revient à la mission principale du Département : l’action sociale, de la crèche à la résidence seniors. Le « déficit chronique » des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), « les lits superposés au lieu de chambres individuelles dans les foyers pour enfants » sont des exemples de priorités à traiter.

L’aide aux communes fait, selon la gauche, partie des « politiques optionnelles ». «On ne peut qu’approuver les nouveaux critères», reconnaît Brigitte Desveaux. Mais le groupe aurait aimé s’impliquer dans la réflexion.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’usine MetEx d’Amiens officiellement reprise par le géant pétrolier Avril – .
NEXT quelles mesures prend la préfecture du Puy-de-Dôme pour les encadrer ? – .