Legault «met des mots dans la bouche» du ministre fédéral, Rodriguez s’indigne

Legault «met des mots dans la bouche» du ministre fédéral, Rodriguez s’indigne
Legault «met des mots dans la bouche» du ministre fédéral, Rodriguez s’indigne

François Legault «met des mots dans la bouche» du ministre fédéral de l’Immigration lorsqu’il affirme que ce dernier traite les Québécois de «racistes», a déclaré Pablo Rodriguez, le lieutenant québécois du gouvernement Trudeau.

• Lire aussi : Rencontre Legault-Trudeau : Legault sort « grogneur », Miller « fatigué » qu’on reproche aux immigrants

«Je suis mal à l’aise lorsque le premier ministre Legault met des mots dans la bouche de quelqu’un qui ne les a pas prononcés, surtout des propos de ce contenu. C’est sérieux», a-t-il maudit dès son arrivée lors de la dernière mêlée de la saison, mercredi matin.

Pablo Rodriguez réagissait aux propos du premier ministre Legault qui, dans la bataille verbale entre Ottawa et Québec au sujet de l’immigration, a déclaré mardi que si le Canada n’avait pas « doublé le nombre d’immigrants temporaires », il n’y aurait pas « pas de crise du logement sauf des trous à gauche et à droite » au Québec.

« Le résultat est que [Marc] Miller peut accuser tous les Québécois d’être racistes, tant qu’il veut… Il n’en demeure pas moins que son travail consiste à réduire de moitié le nombre d’immigrants temporaires», a déclaré M. Legault. .

  • Écoutez la rencontre politique internationale avec Nic Payne et Karima Brikh via QUB :

Le premier ministre du Québec a répondu à Marc Miller, qui l’avait accusé de « sucer du sucre sur le dos des immigrants », en affirmant, comme le disait M. Legault, que « 100 % du problème du logement vient de “l’augmentation de l’immigration temporaire”.

Pour Marc Miller, François Legault « invite ses chiffres » et « invente une causalité » entre le manque de logements et une immigration temporaire importante.

«Je ne nie pas le volume, mais il y a une exagération qui fait que les immigrants sont ciblés», a déploré mardi le député libéral de la région de Montréal.

Mercredi matin, M. Miller a préféré ne pas jeter de l’huile sur le feu en se précipitant vers le meeting libéral sans se tourner vers les journalistes. C’est son collègue Pablo Rodriguez qui a pris les devants.

«Je n’ai pas entendu M. Miller dire que les Québécois sont racistes», a déclaré catégoriquement M. Rodriguez.

« Il ne l’a jamais dit, il ne le pense pas, et les Québécois sont non seulement non racistes, mais ils sont parmi les personnes les plus ouvertes et les plus accueillantes au monde. Il [François Legault] poussez-le un peu plus loin.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Dans la région de Lorient, il y a autant de crêpes que de crêperies ! – .
NEXT Des dizaines de corps supplémentaires retrouvés dans la ville de Gaza : Actualités – .