Les États-Unis approuvent la vente des lance-roquettes HIMARS au Maroc

Les États-Unis approuvent la vente des lance-roquettes HIMARS au Maroc
Les États-Unis approuvent la vente des lance-roquettes HIMARS au Maroc

Le Département d’Etat américain a approuvé la vente au Maroc de systèmes de missiles d’artillerie à haute mobilité (HIMARS). Des sources autorisées indiquent que le Maroc va prochainement se doter de 18 lanceurs M 142 HIMARS équipés de plusieurs types de missiles, dont les missiles semi-balistiques ATACMS d’une portée de 300 kilomètres, relayent Al Ahdath Al Maghribia ce mercredi 19 juin.

Cette transaction, précédemment annoncée par le Pentagone, a été validée par l’Agence de coopération en matière de sécurité, relevant du ministère de la Défense, qui a délivré la certification requise informant le Congrès de cette vente.

Cet achat, estimé à 524 millions de dollars, est considéré comme l’une des plus importantes transactions militaires compte tenu de l’importance des missiles semi-balistiques tactiques ATACMS, des armes déployées au sol, qui se distinguent par leur haute précision et leur portée, qui peut atteindre une distance de 300 km.

La longueur de chaque unité est de 3,98 mètres et sa sphère en acier mesure 61 cm de diamètre et, selon le modèle, le poids de leur ogive peut varier de 160 à 560 kg.

Equipés d’un système de guidage et difficiles à intercepter, ces missiles sont censés avoir un niveau de précision de 10 à 50 mètres.

Dans un précédent communiqué, l’agence américaine indiquait que cette vente soutiendrait la politique étrangère et la sécurité nationale des Etats-Unis »contribuer à améliorer la sécurité d’un allié majeur non membre de l’OTAN qui continue d’être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord« .

Ce même communiqué précise que ces missiles contribueront à améliorer les capacités du Maroc à faire face aux menaces actuelles et futures, et à contrôler ses frontières, contribuant ainsi au maintien de la stabilité et de la sécurité régionales, indique Al Ahdath Al Maghribia.

Cet accord »renforcera également l’interopérabilité des Forces armées royales (FAR), qui s’exercent régulièrement avec les forces américaines, en se concentrant sur la lutte contre le terrorisme et les organisations extrémistes violentes dans les régions du Maghreb et du Sahel.», relaie le quotidien, qui atteste que le Maroc n’aura aucune difficulté à «absorber ces nouveaux équipements» dans ses forces armées.

Par Hassan Benadad

18/06/2024 à 19h54

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV VIDÉO – Des habitants alertent sur la prolifération de rats dans les Hauts de Bayonne – .
NEXT une plage fermée, tout le lac touché par une étrange mousse ? – .