les salariés du CEA Cadarache et des Thermes de Gréoux-les-Bains en grève

les salariés du CEA Cadarache et des Thermes de Gréoux-les-Bains en grève
les salariés du CEA Cadarache et des Thermes de Gréoux-les-Bains en grève

Plusieurs avis ont été déposés ce mardi 18 juin à Saint-Paul-lez-Durance ou encore à Gréoux-les-Bains. Les salariés réclament davantage de reconnaissance et de meilleurs salaires de la part de leur direction afin de faire face à l’inflation.

Barrages routiers et voitures filtrées. Au CEA Cadarache, à Saint-Paul-lez-Durance (Alpes-de-Haute-Provence), il est impossible d’accéder au site en véhicule automobile. Les grévistes de ce centre de recherche sur les énergies bas carbone se sont mobilisés ce mardi 18 juin après l’appel de l’intersyndicale. Ils réclament une augmentation de leur salaire de 5%. Indispensable pour faire face à l’inflation.

« Notre direction refuse sous prétexte que les ministères n’ont pas d’argent. Sauf que vous connaissez l’indice des prix, les augmentations qui ont eu lieu. Aujourd’hui, les salaires sont à 0 % pour les salariés du CEA. Les salaires n’ont pas augmenté depuis l’année dernière. Nous n’avons aucun rattrapage par rapport à l’inflation de cette année. C’est une perte sèche pour tout le monde», explique Laurent Millon, secrétaire du CSE. Cadarache.

Une colère qui monte également près des Thermes de Gréoux-les-Bains, où la mobilisation est, ce mardi, totalement inédite. Près de 70 salariés ont dénoncé la non-application de l’amendement 33 relatif à la classification des emplois et à la rémunération.

« Arrêtons de payer les gens avec des frondes »

« Nous voulons une grille salariale unique et valable pour tout le monde, et nous arrêtons d’avoir des salaires inférieurs au Smic. On veut des niveaux de classement au niveau des diplômes d’agents thermiques et qu’on arrête de payer les gens au lance-pierres, c’est un manque de reconnaissance”, s’insurge au micro de BFM DICI, Didier Leroy, délégué syndical CFDT aux Thermes de Gréoux-les- Bains.

Au sein de l’établissement thermal, près de 80 % des salariés sont saisonniers. Avec la grève, le chantier est au ralenti ce mardi. De quoi surprendre les curistes, restés compréhensifs, à l’image de Michel : « Ce matin, j’ai effectué la moitié de mes soins. Je comprends toujours le mouvement. Ils n’ont pas eu d’augmentation alors que nous l’avons tous eu au moins égale à l’inflation. Un combat « normal » pour Chantal, qui explique « s’être débrouillée toute seule dans la piscine ».

Les salariés en grève du département doivent se réunir pour déterminer la suite à donner à leur mouvement.

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Aux Fêtes Maritimes de Brest, les marins accueillent le public à bord – .
NEXT NABUCCO PALAIS NEPTUNE Toulon Jeudi 25 Juillet 2024 – .