un insecte ravage la production de cerises

un insecte ravage la production de cerises
un insecte ravage la production de cerises

Par

Valentin Exantus

Publié le

18 juin 2024 à 16h56

Voir mon actualité
Suivre Actualités Vaucluse

Selon les informations de nos confrères de 20 Minutes, la production des membres de Cerises AOP fait face à un baisse de 35% en 2023 par rapport à la moyenne des cinq années précédentes dans le Vaucluse.

La cause principale : Drosophile Suzukiiune petite mouche venue d’Asie, qui ravage les cultures depuis son apparition en 2010.

Alexandra Lacoste, directeur général de l’organisme, explique à nos confrères que le météo favorable de l’année autorisée l’insecte à proliférer et infliger de lourdes pertes aux producteurs.

Solutions recherchées

Face à ce fléau, les professionnels du secteur explorent diverses solutions. Laurent Reynard, par exemple, exploitant de cinq hectares de cerisiers, utilise un immense filet couvrant tout son verger.

Ces protections permettent de garder les cerises fermes et brillantes, épargnées par l’insecte qui pond ses œufs dans les fruits encore sur les branches.

Malgré leurs avantages, les moustiquaires créent sous leur protection un microclimat qui peut encourager d’autres nuisibles. De plus, ils ne protègent pas contre la mouche des cerises, Rhagoletis cerasi, qui hiverne dans le sol. Ces défis incitent le secteur à rechercher des solutions complémentaires.

Vidéos : actuellement sur Actu

L’espoir d’un parasite naturel

A moyen terme, les chercheurs misent sur ganaspis, un parasite découvert au Japon. Importé en France par INRAÉ dans 2015, ce parasite a été autorisé pour des disséminations expérimentales après sept années de recherche. Spécifique à Drosophila suzukii, ganaspis pourrait offrir solution durable sans effets indésirables notables.

En attendant une solution durable dans le Vaucluse, la gestion d’une cerisaie devient de plus en plus complexe. Alexandra Lacoste constate que de nombreux petits producteurs abandonnent ou se tournent vers d’autres cultures. Entre 2010 et 2020, le nombre de fermes de cerises a diminué de 36% et la superficie des vergers de 21%.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Deux rugbymen lancent un festival électro en Dordogne – .
NEXT Nouveaux joueurs, abonnements, partenaires… le CSP, en préparation de la prochaine saison – .