Julien Morganti et Sacha Bastelica, candidats dans la 1ère circonscription de Haute-Corse, ont présenté leur démarche

Julien Morganti et Sacha Bastelica, candidats dans la 1ère circonscription de Haute-Corse, ont présenté leur démarche
Julien Morganti et Sacha Bastelica, candidats dans la 1ère circonscription de Haute-Corse, ont présenté leur démarche

Les élections législatives anticipées auront lieu les 30 juin et 7 juillet. En Corse, 32 candidats ont déposé leur candidature. Ce lundi 17 juin, deux candidats ont présenté leur démarche dans la 1ère circonscription de Haute-Corse : Julien Morganti et Sacha Bastelica.

Dans la 1ère circonscription de Haute-Corse, le député sortant, Michel Castellani, affrontera 10 autres candidats lors des élections législatives du 30 juin et du 7 juillet.

Ce lundi 17 juin, deux candidats ont présenté leur démarche. Tout d’abord, Julien Morganti, candidat non-initié et conseiller municipal d’opposition à Bastia. Habitué de la vie politique, il atteint le second tour des élections législatives en 2022 face à la députée sortante Femu a Corse.

Et Julien Morganti n’a pas beaucoup changé depuis deux ans. Même binôme, même permanence, seule différence : son slogan de campagne. « Union progressiste et républicaine ».

Le reportage de Pierrick Nannini et Océane Da Cunha :




durée de la vidéo : 00h01mn41s

P. NANNINI ; O.DACUNHA; C. GINESTE


©France Télévisions

Bien qu’il bénéficie d’un large soutien, l’opposition bastiaise, incarnée par Jean Zuccarelli et Jean-Martin Mondoloni, a opté pour la candidature de Jean-François Paoli (Parti radical).

Julien Morganti ne mentionne qu’un seul nom de partenaire : celui de François-Xavier Ceccoli, candidat divers de droite dans la 2e circonscription de Haute-Corse, dont la démarche serait parallèle à la sienne.

Il y a une approche similaire, un accord dans les approches, et c’est ce qui est très important pour la première fois, les électeurs du département peuvent avoir une stratégie commune. Ce qui préfigurera à la fois les élections municipales, mais aussi les élections territoriales.», indique le candidat sans étiquette.

« Des électeurs trompés »

Ensuite, Sacha Bastelica, candidat du Nouveau Front populaire dans la circonscription, issu des rangs de La France Insoumise. Ici, l’union s’est faite à la dernière minute puisque le candidat communiste Michel Stefani avait déposé dimanche sa candidature à la préfecture, avant de finalement se désister après d’intenses négociations.

C’est dans les quartiers sud de Bastia que le jeune homme, conseiller sortant de l’Assemblea di a Ghjuventù, a présenté sa démarche. Des quartiers où 35% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Le candidat de gauche espère convaincre avec un discours social. Il y a 10 jours, lors des élections européennes, le Rassemblement national arrivait pourtant en tête dans ces mêmes quartiers.

Le reportage de Paul Salort et Guillaume Leonetti :




durée de la vidéo : 00h01mn57s

P.SALORT; G.LEONETTI; C. REVEILLAUD


©France Télévisions

Ce sont des électeurs qui sont trompés, par une fraude dans la base programmatique du Rassemblement National et de tout parti d’extrême droite. Je vais donner un exemple simple, allez voir la Hongrie, allez voir les pays d’Europe qui sont tombés aux mains de l’extrême droite. Avez-vous vu la pauvreté diminuer ? Avez-vous vu des gens travailler mieux pour gagner leur vie ? Non. C’est contre cela que nous luttons et cette candidature a du sens pour voter dans ces quartiers.», appuie Sacha Bastelica.

Lors des élections législatives de 2022, l’addition des voix des candidats insoumis et communistes représentait 12% au 1er tour dans cette circonscription. L’objectif pour le candidat du Nouveau Front Populaire est d’atteindre ce score, au minimum.

Ces deux candidats ont encore 12 jours pour faire campagne et se démarquent des neuf autres prétendants en lice : Michel Castellani (Femu a Corsica), Nicolas Battini (Mossa Palatina), Jean-Michel Marchal (Rassemblement national), Alexis Fernandez (Souverainiste). , Jean-François Paoli (Parti radical), Jean-Michel Lamberti (Reconquête), Batti Lucciardi (Core in Fronte), Olivier Josue (Lutte ouvrière), Gaël Maquet (SE).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV DÉCOUVREZ LE CALENDRIER DE LA SAISON 24-25 ! – .
NEXT Allons-nous trop loin ? Hôtel Pasteur Rennes Samedi 28 septembre 2024 – .