La photo de la photo du sommet du Bürgenstock – .

La photo de la photo du sommet du Bürgenstock – .
La photo de la photo du sommet du Bürgenstock – .

Samedi, les représentants de la centaine de délégations présentes à la conférence sur l’Ukraine au Bürgenstock ont ​​posé pour la photo officielle sous un plafond de nuages. L’instant n’a pas échappé à un autre photographe, qui travaillait pour le pool de l’AFP, Michael Buholzer. Cette photo de la photo officielle est particulièrement révélatrice de l’ampleur de l’événement.

Une chose est sûre, si le sommet s’est terminé par une déclaration d’intentions relativement modeste, l’organisation suisse du sommet a été impeccable et certains l’ont qualifié de «sommet de carte postale».

Quoi qu’il en soit, cette offensive diplomatique sans précédent de la Suisse aura laissé des traces. «La logistique a fonctionné, il n’y a eu aucun incident dangereux et des conflits ouverts entre les délégations ont été évités», note ce lundi la «Neue Zürcher Zeitung».

La presse alémanique souligne unanimement la qualité et la précision de l’accueil suisse pour un événement d’une telle ampleur avec le déploiement de 4’000 soldats de l’armée suisse.

Les seules plaintes viennent de certains représentants de l’UDC qui dénoncent une conférence inutile et coûteuse. « La montagne a donné naissance à une souris », déclare Pierre-André Page dans « Le Temps ». Les trois points retenus par les participants (sécurité alimentaire, sécurité nucléaire, enfants déportés et prisonniers) vont de soi. Il n’était pas nécessaire de demander des millions aux contribuables pour organiser ce sommet.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le fils de Nicolas Cage arrêté pour avoir agressé sa propre mère – Portail des Îles-de-la-Madeleine – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné