Les causes féministes ont rassemblé 4 000 personnes

Les causes féministes ont rassemblé 4 000 personnes
Les causes féministes ont rassemblé 4 000 personnes

Contenu réservé aux abonnés

Fribourg s’est parée de violet vendredi 14 juin pour la grève féministe. L’égalité salariale et la lutte contre la transphobie figuraient parmi les revendications des 4 000 personnes qui ont défilé depuis la place « Georgette-Pythonne ».

Le collectif à l’origine de l’événement qualifie cette édition de réussite. © Thomas Delley

Le collectif à l’origine de l’événement qualifie cette édition de réussite. © Thomas Delley

Publié le 15/06/2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Fribourg s’est habillée de violet hier en fin de journée pour la grève féministe. 4 000 personnes ont défilé entre la place « Georgette-Pythonne » et le boulevard de Pérolles, selon le collectif à l’origine de la manifestation, qui s’attendait à une affluence moindre et a donc qualifié cette édition de succès. “Aucun excès n’est à déplorer et les participantes semblent heureuses”, a commenté Clarisse Nicaise, membre du collectif de grève féministe fribourgeois, en fin de soirée.

Petite enfance : des métiers mal valorisés et mal payés

Le mouvement milite notamment pour la fin des inégalités salariales, une meilleure promotion du travail domestique, éducatif et de soin et contre la transphobie et les discriminations LGBTQIA+. Vêtus tout de noir, les membres de l’association fribourgeoise Mille Sept Sans ont illustré le « deuil de la justice » et ont ainsi voulu dénoncer les carences dans la prise en charge des victimes de violences sexuelles.

La fin du génocide à Gaza et la libération du peuple palestinien faisaient également partie des revendications des manifestants. © Thomas Delley

La fin du génocide à Gaza et la libération du peuple palestinien faisaient également partie des revendications des manifestants. « En tant que féministes intersectionnelles, nous reprenons aussi des thématiques actuelles comme celle de la Palestine », explique Clarisse Nicaise, qui précise que le collectif s’élève « contre tous les systèmes de domination » et se place « aux luttes de convergence ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV “Bonne chance pour… – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné