Pierre Larrouturou parachuté par le Nouveau Front Populaire dans l’Essonne

Pierre Larrouturou parachuté par le Nouveau Front Populaire dans l’Essonne
Pierre Larrouturou parachuté par le Nouveau Front Populaire dans l’Essonne

Le flux est rapide. Il existe de nombreuses solutions « pour changer le quotidien des Français ». Lundi, quelques heures après l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale, Pierre Larrouturou, 59 ans, l’a déclaré dans une vidéo publiée sur le réseau social.

Ce vendredi matin, celui qui est encore député européen depuis quelques jours, s’est officiellement déclaré candidat aux élections législatives dans la 5e circonscription de l’Essonne (Bièvres, Bures-sur-Yvette, Gif-sur-Yvette, Les Ulis, Orsay, Saclay, Saint-Aubin, Vauhallan, Verrières-le-Buisson, Villiers-le-Bâcle) « pour battre l’extrême droite et la majorité présidentielle. » Il n’aura que trois semaines pour parcourir un territoire qu’il ne connaît pas. S’il se souvient avoir vécu 30 ans en Île-de-France, il devra contacter les électeurs pour se faire connaître.

Le combat ne sera pas facile. En 2022, le député sortant Cédric Villani, qui après avoir défilé pour la majorité présidentielle avait rejoint l’union de la gauche, a été battu par Paul Midy, le candidat de la Renaissance par… 19 voix. Lui aussi avait été parachuté, mais celui qui est désormais candidat à sa réélection avait pu bénéficier d’une campagne bien plus longue.

« Je suis impressionné par tous les messages que je reçois, tous les gens qui sont prêts à s’impliquer dans cette campagne à mes côtés, pour gagner », se réjouit Pierre Larrouturou qui prend soin au passage d’esquiver la question du parachutisme.

Le candidat, rapporteur du budget au Parlement européen, entend s’appuyer sur les mesures prises par les pays voisins pour apporter des solutions concrètes aux Français. « J’ai un bac + 8 mais je viens aussi d’une famille qui n’avait pas les moyens de bien vivre », confie-t-il. En Espagne et au Danemark, ils ont pris les choses en main. Pourquoi pas nous ? Ce n’est pas normal que le RER dysfonctionne autant. Qu’il n’y ait pas plus de ressources pour les services publics, pour la santé. Je vais bientôt me rendre au nouvel hôpital d’Orsay pour rencontrer les soignants et leur dire de tenir le coup. »

Pierre Larrouturou devra aussi convaincre face à la candidate du Rassemblement national (RN), Laetitia Horvelin. « Le parti ne propose pas de solution concrète aujourd’hui. Nous voulons baisser le prix de l’électricité et des produits du quotidien. Nous proposons plutôt de taxer les super profits. Si nous arrivons au pouvoir, dans quelques jours, nous pourrons faire voter une taxe sur la spéculation. Cela rapporterait 57 milliards d’euros chaque année. En 100 jours, nous nous engageons à améliorer la vie des gens. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la longue disparition d’un très méchant gars – .
NEXT Emmanuel Macron, perdu de vue ? – .