votre facture montera en flèche le 1er juillet

Pourquoi une augmentation du prix du gaz ?

La hausse des prix du gaz prévue au 1er juillet 2024 s’explique par plusieurs facteurs. D’abord: l’augmentation des coûts de transport du gaz, annoncée en février 2024 par la Commission de régulation de l’énergie (CRE). En effet, tous les fournisseurs, quels qu’ils soient, seront directement impactés par cette hausse, et par extension, tous les abonnés au gaz. En effet, comme le souligne Caroline Keller, responsable du service information et communication du Médiateur de l’énergie, Notre temps : ” La plupart des fournisseurs répercuteront cette augmentation sur leurs prix. « .

Deuxième: la baisse de la consommation de gaz en France. Comme l’expliquait Emmanuelle Wargon, présidente de la CRE en février : « la consommation de gaz diminue, ce qui signifie que les coûts de maintenance des infrastructures sont répartis sur un nombre réduit de clients. “, or cette dernière s’élève à 1,8 milliard d’euros selon les prévisions de la CRE. L’organisme estime que le nombre d’abonnés au gaz devrait être réduit de moitié d’ici 2050, à raison de 150 000 personnes par an. Troisième: l’intégration du biogaz dans les réseaux de distribution. La CRE a prévu des investissements dans le réseau national pour accueillir davantage de biométhane, le but étant de réduire la part du gaz fossile dans le mix énergétique français, ce qui est plutôt une bonne nouvelle, mais pas pour la facture des consommateurs puisque cela se répercute finalement sur celle-ci.

Plus de 10% pour certains contrats

Selon les prévisions de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), la hausse sera comprise entre 5,5% et 10,4% au 1er juillet 2024, soit environ 26 euros par an pour un abonnement eau-cuisson et 87 euros pour un abonnement chauffage, précise le site je change. A noter également que cette hausse prévue pour juillet 2024 pourrait être supérieure à ces prévisions, notamment parce que le prix de référence du gaz, calculé chaque mois par la CRE, dépend du prix sur le marché de gros. Sa part variable TTC devrait augmenter de deux euros en juin 2024 par rapport à mai.

Pour rappel, le prix réglementé du gaz, qui existait depuis 1946, a été supprimé en juillet 2024. Avec l’ouverture à la concurrence en 2007, ce dernier a été remplacé par un prix de référence qui est recalculé chaque mois par la CRE. Si l’on regarde en détail, le prix du gaz est composé de 42 % de frais de transport, 29 % de taxes et 28 % de frais d’approvisionnement.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV à Villeneuve-Fumel, l’union de la gauche est en difficulté
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin