un jeune homme armé écrasé par la voiture de ses complices à proximité d’un point de deal

Deux des quatre passagers ont été arrêtés par la BAC

Crédit : photo d’illustration

Un jeune homme armé de 19 ans connu pour trafic de stupéfiants est mort mercredi soir à proximité d’un trafiquant de drogue à Béziers (Hérault), apparemment heurté par la voiture conduite par un de ses complices, a annoncé jeudi le parquet. Le jeune homme, déjà “condamné à plusieurs reprises, notamment pour délits contre la législation en matière de stupéfiants”, et qui serait domicilié dans le Vaucluse, a trouvé la mort peu avant 22 heures dans le quartier précaire de Devèze, “écrasé sous un véhicule récemment”. volé», a indiqué dans un communiqué le procureur de Béziers, Raphaël Balland. “Une arme à feu a été découverte au sol à proximité du lieu des faits”, a précisé le magistrat. L’enquête a été confiée à la division criminalité organisée de la police judiciaire de Montpellier qui va, sous la direction du parquet de Béziers, « tenter de déterminer le déroulement des événements et d’identifier les protagonistes ».

Selon les premiers éléments recueillis auprès des témoins, plusieurs hommes armés étaient arrivés à proximité du point de deal, à bord de la voiture volée, une Peugeot 3008, et « au moins un individu armé en est sorti », a-t-on rapporté. Source policière. Mais les arrivants ont été « rapidement attaqués » et le véhicule « a pris la fuite à grande vitesse », heurtant l’homme armé qui était descendu et le « traînant sous le véhicule » sur une vingtaine de mètres avant de repartir. Arrêt. L’homme renversé n’a pas survécu à ses blessures. Les quatre passagers du véhicule ont pris la fuite à pied, dont deux ont été interpellés, « essoufflés », par des agents de la brigade anticriminalité (Bac) à quelques centaines de mètres seulement. L’un d’eux tentait de s’enfuir en auto-stop.

Une « mitraillette » chargée a ensuite été retrouvée sur le lieu de l’impact, selon la Source policière. Un gilet pare-balles, une cagoule, une matraque télescopique et une paire de gants ont également été découverts à proximité. Dans son communiqué, le procureur a précisé que les deux hommes interpellés, « également connus de la justice » pour des affaires liées aux stupéfiants et domiciliés respectivement dans le Var et le Vaucluse, ont été placés en garde à vue des chefs de « meurtre en bande organisée » et « association de malfaiteurs en bande organisée », ces qualifications étant « susceptibles d’évoluer en fonction de l’avancée de l’enquête ».

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’usine de luminaires Roger Pradier de Saint-Maur s’agrandit et poursuit son ascension
NEXT il aurait filmé les corps des victimes et diffusé la vidéo, son procès a été reporté