Investir dans le Finistère, c’est s’engager pour le logement des travailleurs

Investir dans le Finistère, c’est s’engager pour le logement des travailleurs
Investir dans le Finistère, c’est s’engager pour le logement des travailleurs

Créée et soutenue par les entreprises et acteurs économiques du département, l’association Investir en Finistère réalise des études prospectives pour le développement économique du territoire. La dernière en date concerne la démographie.

Durant l’été 2023, l’agence de développement Investir en Finistère – créée en 2001 par le Crédit Agricole du Finistère, le Crédit Mutuel Arkéa et la CCI Finistère – a mené une enquête sur les difficultés de logement des actifs du Finistère. Avec ce résultat : la problématique du logement touche principalement les salariés actuels (7 répondants sur 10) et les intérimaires (étudiants/saisonniers), avant les nouveaux arrivants dans le Finistère.

Cartographie interactive

Observant souvent que les solutions existantes ne sont pas toujours connues, nous avons décidé de créer une carte interactive permettant de visualiser facilement les différents types d’hébergements temporaires ouverts dans le Finistère : foyers pour jeunes travailleurs, résidences étudiantes, coliving, appart-hôtels, campings ouverts toute l’année, etc. », explique Philippe Rouxel, président d’Investir en Finistère depuis un an.

Au total, 90 solutions ont été identifiées et leurs données validées avec toutes les parties prenantes concernées. Cette carte, disponible en ligne, sera mise à jour tous les six mois.

Une enquête démographique

Autre sujet, fondateur de ladite association : l’attractivité. ” S’il existe un élément hautement structurant pour un territoire, c’est bien sa démographie. C’est elle qui conditionne son avenir : les ressources humaines sur lesquelles elle pourra s’appuyer, les services et infrastructures dont sa population aura besoin », rappelle Philippe Rouxel.

Pour mettre à jour les dernières données de l’Insee, publiées avant le Covid, Investir en Finistère lance une nouvelle étude sur les enjeux démographiques du département corrélés aux besoins de main d’œuvre des entreprises. ” Comment devront-ils s’adapter pour pérenniser leurs activités d’ici 2040 ? “, questionne cette enquête confiée aux étudiants du master Gestion territoriale et développement local – parcours Gestion et ingénierie du développement territorial en Europe, à l’UBO.

Finistère, département de premier choix

Réalisée de septembre 2023 à mai 2024, cette étude a représenté environ 3 000 heures de travail réparties entre un diagnostic territorial, une enquête qualitative auprès de personnes ressources, une autre enquête quantitative auprès des notaires, des entreprises et des collectivités, ainsi qu’une analyse et l’élaboration de prévisions. .

Les conclusions tirées s’articulent autour de 4 points forts : Le Finistère est devenu depuis 2020 un département de premier choix, et pas seulement pour les retraités. Ces arrivées profitent également aux zones rurales. Pour autant, ils n’inversent pas les difficultés de recrutement des entreprisesvoire accroître le manque de logements, notamment pour les jeunes.

Les résultats complets et analysés de cette étude seront prochainement disponibles sur le site Investir en Finistère.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV toute la matinée, l’arrêt Mairie de Saint-Ouen ne sera pas desservi
NEXT Tours. Deux jeunes présentés à un juge après l’agression d’un professeur de lycée