Orages possibles en fin de journée dans le Bas-Rhin : voici à quoi s’attendre

Orages possibles en fin de journée dans le Bas-Rhin : voici à quoi s’attendre
Orages possibles en fin de journée dans le Bas-Rhin : voici à quoi s’attendre

Par

Camille Bresler

Publié le

30 mai 2024 à 15h31

Voir mon actualité
Suivre l’actualité Strasbourg

Météo France a placé le Bas-Rhin en alerte jaune aux orages ce jeudi 30 mai. Contacté par Actualités StrasbourgChristophe Mertz, météorologue chez Atmo-Risk, nous livre ses prévisions pour les jours à venir.

Des orages possibles en fin de journée

Rien à craindre pour jeudi après-midi.

Il faudra attendre 18 heures, voire 20 heures, pour que les premières averses orageuses apparaissent, et ce de manière soutenue.

Ils peuvent continuer jusqu’à 22 heures, selon Christophe Mertz.

Pas d’inondation, pas de grêle, pas de coup de vent

Ceci étant dit, “aucun phénomène particulier ou grave n’est envisagé”, annonce le spécialiste.

Elle soulève également l’absence de risque d’inondation, de grêle ou de rafales de vent.

Vidéos : actuellement sur -

Pluie attendue ce week-end

Après 22 heures ce jeudi, les orages vont se calmer. Toutefois, “quelques pluies éparses persisteront”, annonce M. Mertz.

Les précipitations se poursuivront ensuite pendant le reste de la semaine.

Pour vendredi et le week-end, le temps restera très nuageux avec davantage d’averses.

Christophe MertzMétéorologue chez Atmo-Risk

Du beau temps à venir

Pour la semaine prochaine, la pluie devrait cesser de tomber sur le Bas-Rhin selon Météo France. LE beau temps est-ce que ça risque de se stabiliser ?

“Le beau temps est peut-être un peu optimiste, mais disons qu’il y aura moins d’averses à partir de lundi”, précise le météorologue. « Il y aura encore quelques nuages ​​dans la semaine », ajoute ce dernier.

Le beau temps attendra la fin de la semaine prochaine selon les prévisions de M. Mertz.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

mcaOnReady.push(function(){ var s = document.createElement(‘script’); s.id = ‘mediego’; s.src=”https://api.mediego.com/agent.js”; s. différer = true; document.body.appendChild(s }); mcaOnReady.push(function() { if(window.fbq)return;n=window.fbq=function(){n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)} ; if(!window._fbq)window._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;[];t=document.createElement(‘script’);t.defer=!0; t.src=”https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js”;s=document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(t,s); fbq(‘init’, ‘183114723670867’); fbq(‘piste’, ‘PageView’); });

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV pour Inès Chatin, dix ans de violences sexuelles et des décennies de silence – Libération – .
NEXT Histoire, composition, ambitions… Cinq questions avant que les Bleus n’entrent en jeu