une pétition veut interdire les traditionnels combats de vaches en Isère

une pétition veut interdire les traditionnels combats de vaches en Isère
une pétition veut interdire les traditionnels combats de vaches en Isère

Une pratique d’un autre temps. C’est ce que dénonce une pétition, demandant l’interdiction des combats de vaches à Hérens, une tradition qui ouvre la saison estivale en montagne.

Ce samedi 2 juin, à Sept Laux en Isère, des combats de vaches d’Hérens auront lieu lors de l’événement présenté comme « le match des reines ». « Pour la première fois, Les 7 Laux accueillent un rassemblement de vaches d’Hérens en vue de la qualification pour la finale nationale des Matchs des Reines. Des éleveurs de l’Isère, de la Savoie, de la Haute Savoie, de l’Ain et de la Drôme seront présents », indique la publication Facebook qui présente l’événement.

Un événement que l’association Justice Animaux Savoie voit d’un très mauvais oeil, qui a lancé le 28 mai une pétition visant à interdire cette pratique.

Parmi les arguments, le fait que cette tradition est une importation d’une coutume suisse, arrivée en France il y a une trentaine d’années.

Vaches enfermées, stress des transports, bruit de foule…

Au-delà de la remise en cause de la légitimité traditionnelle de la pratique, ce sont surtout les conditions des animaux qui sont dénoncées. « Les vaches d’Hérens sont, pour la plupart, enfermés voire ligotés tout l’hiver. Lorsqu’ils sortent au printemps, date des premiers combats, ils sont particulièrement enclins à se battre. à cela s’ajoute le stress du transport, puisque les animaux sont amenés sur les lieux des combats dans des camions à bestiaux », dénonce la pétition. À ces éléments, une fois sur place, s’ajoute le bruit de la foule, ajoutant du stress aux animaux.

« Cela a toujours existé. En Suisse, en Italie… En aucun cas nous n’obligeons nos animaux à se battre. Chaque éleveur est très respectueux. Nous aimons nos animaux par-dessus tout »a réagi un éleveur à FranceInfos.

Ce jeudi 30 mai, à midi, la pétition comptait déjà plus de 23 000 signatures.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV SÉNÉGAL-SOCIETE-FONCIER / Les terres doivent rester entre les mains des agriculteurs, selon le coordonnateur du F24 – Agence de Presse Sénégalaise – .
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin