Le beau geste de cette ville à la mémoire de Lucille et Eileen décédées dans un incendie en Seine-et-Marne

Le beau geste de cette ville à la mémoire de Lucille et Eileen décédées dans un incendie en Seine-et-Marne
Le beau geste de cette ville à la mémoire de Lucille et Eileen décédées dans un incendie en Seine-et-Marne

Par

Julia Gualtieri

Publié le

30 mai 2024 à 7h00

Voir mon actualité
Suivre la Marne

A Coupvray (Seine-et-Marne), la famille, les amis et la ville pansent encore la blessure laissée par la disparition de Lucille et Eileen, décédées dans un incendie. En leur mémoire, un parc portant leur nom a été inauguré.

Lucille et Eileen Sirvin, 11 et 8 ans, resteront dans la mémoire de tous à Coupvray. Depuis le 4 mai 2024, un parc de la commune porte le nom des deux sœurs disparues dans l’incendie de la maison familiale en juillet 2022. Comme la famille, la commune entière était alors plongée dans le deuil.

Près de deux ans après le drame, lors de l’inauguration du parc en hommage aux filles, l’émotion était encore palpable parmi la foule de 200 personnes. Famille, amis, camarades, élus, tous se sont à nouveau réunis pour honorer leur mémoire. Une rencontre qui a ému les parents, Anne et Christophe : “C’était très fort, très beau”.

Préserver la mémoire

« Très vite, le maire nous a proposé de donner leur nom à une rue, ça nous avait déjà beaucoup touché », se souviennent-ils. Puis, lors d’un conseil municipal en octobre dernier, les élus les ont surpris. Finalement, ils ont décidé de donner leur nom à un parc, trouvant le symbole plus belle et plus proche des enfants.

« Nous sommes très reconnaissants. Il était très important pour nous qu’ils ne soient pas oubliés, qu’ils ne meurent pas une seconde fois. Donner leur nom, c’est une manière de les ancrer dans l’histoire de la ville, de préserver leur mémoire », remercient Anne et Christophe. Ils n’imaginaient pas pouvoir bénéficier d’un tel hommage :

C’est un très bel endroit qui profitera à tous les enfants, avec deux anges pour veiller sur eux.

Anne et Christophe Sirvin

Un lieu de contemplation

Pour la ville, donner au parc le nom des filles était tout à fait logique. Situé à proximité du groupe scolaire Jean-Louis Etienne, le parc contient une prairie naturelle protégé : « Nous sommes dans un lieu de calme, propice à l’observation, à la réflexion et à la méditation. C’est pourquoi les élus ont choisi cet espace naturel pour rendre hommage aux deux enfants. »

Vidéos : actuellement sur -
Lors de l’inauguration du parc Lucille et Eileen Sirvin, certains ont déposé une pierre ou un caillou. ©Ville de Coupvray

Deux arbres pour deux anges

Lors de l’inauguration, chacun a pu constater que la blessure était encore profonde chez de nombreuses personnes. Les enfants du groupe scolaire Francis et Odette Teisseyre et les enfants du Conseil Municipal des Enfants, dont faisait partie Eileen, ont chanté à l’unisson. La meilleure amie de Lucille a également chanté une chanson. Finalement, chacun a jeté des graines afin de semer ensemble les fleurs de demain.

« Nous aurions préféré que tout cela n’arrive jamais. Mais nous sentions que tout le monde voulait quand même faire quelque chose pour eux. » Lors de son discours, Christophe a proposé de planter deux arbres dans le parc. « C’était plus pertinent de le faire à l’automne. Nous avons donc organisé une nouvelle réunion en demandant à chacun de donner son avis sur l’essence qui conviendrait le mieux à chacun », explique le père de famille.

“On a vécu une solidarité de folie”

Ils ont déjà reçu de nombreuses offres. Depuis la perte de leurs deux filles, cette solidarité les a beaucoup aidés :

On se sent un peu moins seul dans notre détresse. On a vécu une solidarité folle, on n’aurait jamais pu imaginer ça. Nous tenons vraiment à remercier tout le monde et la mairie en particulier.

Anne et Christophe Sirvin

Un parc entre la ville et les nouveaux quartiers

Le parc nommé d’après Lucille et Eileen Sirvin est situé le long de la rue de Montry. Il a été conçu comme un « trait d’union » entre la ville et les nouveaux quartiers. Il est ainsi composé d’un cheminement accessible aux piétons, « pour créer du lien », d’un espace public ouvert à tous aménagé pour les pique-niques, « pour privilégier les moments de convivialité et de loisirs », d’une piscine de régulation des eaux pluviales, « pour prévenir les risques de inondation des zones riveraines » et enfin de la prairie naturelle. Il doit ainsi créer un espace de préservation de la faune et de la flore locales.

Au lendemain du drame, le maire, Thierry Cerri, propose son aide. Chaîne de solidarité, marche blanche, soutien administratif… la mairie les a aidés du début à la fin. « Nous avons un maire exceptionnel. On critique souvent les élus, mais quand tout va bien, on ne le dit pas assez, d’autant que là, c’est une action qui ne se voit pas.» Les décès de Lucille et d’Eileen auront au moins montré la magnifique solidarité dont les hommes peuvent faire preuve entre eux, face aux drames.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV trois hommes arrêtés par la police de Laval
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin