La Seine-Saint-Denis devrait récupérer deux modules de skateboard installés au Concorde

La Seine-Saint-Denis devrait récupérer deux modules de skateboard installés au Concorde
La Seine-Saint-Denis devrait récupérer deux modules de skateboard installés au Concorde

Un protocole d’accord devrait être signé en juillet par la Seine-Saint-Denis et ses partenaires pour récupérer certains modules de skateboard qui composent le stade sportif urbain provisoire Paris 2024, en cours d’assemblage place de la Concorde à Paris. Peu d’éléments filtrent mais il y a un « accord de principe », a confirmé ce jeudi matin Stéphane Troussel (PS), chef du conseil départemental.

« Il y a une ligne budgétaire sur la succession dans le modèle Solideo (NDLR : la société de livraison des travaux olympiques) concernant la réutilisation des équipements sportifs urbains Concorde », rappelle ce dernier. Le plus jeune territoire de France métropolitaine s’est positionné sur une partie du matériel de skateboard qui sera déployé sur ce site où se dérouleront d’autres compétitions : BMX freestyle, basket 3×3 et breakdance.

La Seine-Saint-Denis a demandé et obtenu de la Délégation interministérielle aux Jeux olympiques et paralympiques (Dijop) et Paris 2024 la possibilité de réutiliser au moins deux des trois modules, dont les formes précises ne sont pas connues. “C’est un secret bien gardé et donc, ce n’est pas très simple de se positionner”, a souligné Stéphane Troussel.

Une des questions à prendre en compte est le coût de la réinstallation par rapport à ce qui est prévu dans la fameuse ligne budgétaire « héritage » de la Solideo, soit 2 millions d’euros. «Cela fait l’objet d’un certain nombre de réunions de travail», poursuit le chef du Département.

Selon nos informations, le premier équipement serait un espace streetpark d’environ 2 000 m² dont le projet d’implantation se situerait au parc départemental des sports de Marville, pour une livraison prévue fin 2025. Le second concernerait une aire d’échauffement de ​​environ 500 m² où la pratique peut être libre. Son futur emplacement serait au bord du canal de l’Ourcq, la gestion des équipements étant reprise par la Ville de Noisy-le-Sec. Sa livraison est prévue pour septembre 2025.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Guillaume Lepers lance officiellement sa campagne pour les députés
NEXT Régèneterre reconstitue durablement la terre végétale