«On a l’impression d’être la dernière roue du carrosse»

«On a l’impression d’être la dernière roue du carrosse»
«On a l’impression d’être la dernière roue du carrosse»

Les pharmaciens sont appelés à baisser leur rideau ce jeudi 30 mai dans toute la France. La Corrèze n’échappe pas à cette grogne dans les pharmacies. Explication avec Olivier Marquet, président de l’ordre dans le département.

« Les négociations avec la caisse d’assurance maladie devaient débuter « à l’automne 2023 ». Ils ont réellement commencé le 20 décembre. Bien sûr, c’était encore l’automne, à peu près un jour.

Pour Olivier Marquet, le président de l’ordre des pharmaciens de Corrèze, l’anecdote symbolise le contraste entre l’urgence d’agir pour ces professionnels de santé au bord de l’asphyxie financière, et la lenteur administrative à agir. Et cela commence à peser sur les consciences.

Une vingtaine de pharmacies ont disparu

« Lorsque j’ai fait ma thèse, dans les années 1990, il y avait 112 pharmacies dans le département. En 2024, nous n’en aurons plus que 92, et nous avons perdu environ 10 % depuis 2010. Nous avons, en Corrèze, en plus un effet pervers, car nous avons beaucoup de petites pharmacies, en milieu rural, qui ne peuvent pas assurer les nouvelles missions qui leur sont confiées. permettrait d’évoluer vers une médecine préventive. on en serait capable, mais il faut s’en donner les moyens », note Olivier Marquet.

Le représentant local de la profession déplore également que la réforme du cycle 3 des études de pharmacie soit en suspens depuis des années.

Don du sang : une grande collecte à Brive pour augmenter les réserves “après un mois de mai particulièrement difficile”

Des pharmacies fragiles dans le département

Selon l’ordre des pharmaciens, une dizaine d’officines sont en difficulté en Corrèze, avec un faible chiffre d’affaires. Quatre d’entre elles sont même dirigées par des professionnels qui peuvent prétendre à leur retraite.

« La sécurité sociale nous avait promis des progrès pour les territoires fragiles. Mais le décret d’application n’a toujours pas été pris. Cela fait six mois. Même le ministère semble surpris. C’est regrettable d’être ici, on a l’impression d’être la dernière roue du carrosse», explique Olivier Marquet.

Pour la journée de grève des pharmaciens, le mouvement devrait être suivi en Corrèze, nous précise l’ordre. Pour garantir la continuité du service public, les pharmacies devraient être réquisitionnées.

Pierre Vignaud

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Seine-et-Marne. Bientôt un radar sur cette route transformée en circuit par les motards ? – .
NEXT le ferry inauguré, les bateaux peuvent désormais traverser le barrage de Fumel