c’est l’heure”, ce couple agenais lâche tout et part à la découverte du monde

c’est l’heure”, ce couple agenais lâche tout et part à la découverte du monde
c’est l’heure”, ce couple agenais lâche tout et part à la découverte du monde

Il y a six mois, Marie et Thomas, originaires d’Agen, ont tout quitté pour vivre leur rêve : voyager autour du monde.

Il est 9h30 à Rio de Janeiro lorsque Marie et Thomas décrochent leur téléphone. «C’est notre cinquième pays», disent-ils en souriant depuis leur appartement brésilien. Le couple parcourt l’Amérique du Sud depuis cinq mois avec l’inlassable envie de découvrir le monde.

Originaire d’Agen, ensemble depuis deux ans, c’est à la veille de son trentième anniversaire (pour lui), et à la fin de ses études (pour elle) qu’ils décident de tout quitter pour vivre leur rêve. « Nous étions dans une hésitation totale sur les projets de vie. Je ne voulais pas m’installer en CDI, et voyager à travers le monde a toujours été un rêve, alors on s’est dit : c’est le moment » raconte Marie, diplômée d’un Master en gestion de patrimoine. Ils travaillent quelques mois pour économiser de l’argent, dressent une liste des pays qu’ils souhaitent visiter et partent le 6 janvier en Amérique du Sud pour un voyage de 18 mois.

Ce qu’il y a de mieux dans le voyage, ce sont les gens que l’on rencontre

« Depuis notre arrivée, nous avons visité la Colombie, le Pérou, la Bolivie, l’Argentine et maintenant le Brésil. » Leur plus beau souvenir jusqu’à présent : l’ascension de la montagne Huayna Potosí en Bolivie, culminant à 6 088 mètres d’altitude. “C’était un véritable défi. Jusqu’à la fin, on ne sait pas si on va y arriver ou pas. Comme nous sommes tous impliqués, si une personne abandonne, tout le monde doit abandonner. Après trois jours de marche, quelques instants de relâchement mais avec beaucoup de colère dans le corps, ils ont réussi à atteindre le sommet. « On avait l’impression d’être sur le toit du monde, on apercevait le lac Titicaca au loin », se souviennent-ils, toujours émerveillés.

«Ça a commencé très fort»

Passionnés d’aventure, les athlètes ont également effectué un trek de quatre jours jusqu’à la Cité Perdue en Colombie où ils ont rencontré des peuples indigènes, exploré le Machu Picchu au Pérou et passé deux semaines à Ushuaia en Argentine qu’ils ont adoré. « Nous avions prévu d’y rester seulement une semaine mais c’était tellement bien que nous sommes restés plus longtemps. On a un itinéraire, on sait où on va, mais on improvise un peu tous les jours», glissent les routards, qui se laissent aller, eux aussi, au gré de leurs rencontres.

«Ça a commencé très fort. En Colombie, nous avons croisé un couple lyonnais dont nous sommes véritablement tombés amoureux. Nous nous sommes ensuite retrouvés en Bolivie pour l’anniversaire de Thomas. Fondamentalement, la plus belle beauté du voyage, ce sont les gens que l’on rencontre. Plus improbable, ils ont également croisé deux couples lot-et-garonnais, qui les ont contactés via les réseaux sociaux.

Vidéos sur Instagram

Partis avec un drone et une caméra, les amoureux partagent leur quotidien à travers des vidéos qu’ils publient sous forme de vlogs via leur compte Instagram, @chichipoumstravel. « On s’est pris au jeu », sourient-ils. « On reçoit beaucoup de messages ! Mais l’idée est avant tout de partager ce que l’on vit pour donner aux autres l’envie de voyager. Ils sont suivis par 3 000 abonnés et ont déjà été approchés par des hôtels pour collaborer. Gagner sa vie en voyageant ? “Pourquoi pas !”

Mais pour l’heure, leur tournée mondiale continue. Le 10 juin, ils quitteront l’Amérique latine vers l’Asie, où ils visiteront l’Indonésie, la Corée du Sud, le Japon, les Philippines, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et… Une destination surprise. « Nous laisserons le choix à nos abonnés de choisir notre dernier pays », déclarent-ils avec le sourire, heureux de faire voyager leur petite communauté à travers leurs vidéos.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV pour Paul Neau, physicien, « La Charente a un fort potentiel pour la production d’énergies renouvelables »
NEXT Au terme d’une bataille judiciaire de 14 ans, Frédéric Pardo reconnu coupable