une entreprise agroalimentaire victime d’une « arnaque présidentielle »

une entreprise agroalimentaire victime d’une « arnaque présidentielle »
une entreprise agroalimentaire victime d’une « arnaque présidentielle »

C’est une information de France Bleu Breizh Izel : une entreprise d’un grand groupe agroalimentaire breton a porté plainte après avoir subi un arnaque aux faux ordres de virement, plus communément appelée « arnaque présidentielle ». Mi-mai, un comptable a reçu par mail un ordre d’effectuer en urgence un virement bancaire, pour un montant d’environ 65 000 euros. Malgré un faux document jugé “grossier” Selon une Source proche du dossier, le salarié s’est conformé en contournant toutes les procédures internes.

Si le préjudice est relativement modeste pour cette entreprise qui réalise près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, le salarié en question est convoqué ce vendredi 31 mai pour un entretien préalable à une sanction disciplinaire. Selon nos informations, ce salarié – qui travaille depuis dix ans dans l’entreprise – va être licencié pour faute.

Une arnaque bien établie

Apparue en 2010, la fraude présidentielle est un phénomène récurrent bien connu des services de police et de gendarmerie. «C’est un mode opératoire assez simple et bien rodé qui continue de bien fonctionner»note le lieutenant-colonel Benoît Pierre, commandant en second du groupement de gendarmerie du Finistère. « Les montants sont assez faramineux, souvent à six chiffres ».

Mais ce type d’arnaque fonctionne généralement sous le radar des médias, les entreprises victimes préférant étouffer des affaires souvent perçues comme honteuses. La gendarmerie du Finistère a enregistré dix cas en 2023et quatre depuis début 2024.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Gigi Hadid ose porter une robe nude à l’afterparty de Vogue World : Paris
NEXT un jubilé pour les 1000 ans de la crypte