Le Bangard, un petit paradis pour les amateurs de charcuterie

Les carnivores amateurs de charcuterie fine ont de quoi saliver avec l’arrivée d’un nouvel acteur sur le marché prisé des planches apéritives.

Bangard se démarque de ses concurrents par sa production artisanale de saucissons secs et de viandes fumées.

« Tout est fait maison, autant la charcuterie que les condiments », souligne le copropriétaire Simon Désilets.

Lui et son acolyte Philippe Boutin – rencontrés lors de leurs études en école hôtelière – se consacrent à plein temps à leur bébé depuis 2022 après plusieurs années dans la restauration.

Simon Désilets et Philippe Boutin, copropriétaires de l’épicerie fine-traiteur Bangard.

Photo fournie

Cette expérience leur a permis de créer de beaux produits qui ont rapidement conquis le cœur des restaurateurs, des vignerons et des commerçants.

Pour répondre à une demande croissante, le duo de passionnés vient d’inaugurer son laboratoire-cuisine de 2 000 pieds carrés à Lebourgneuf, qui transformera quelque 120 000 kilos de viande annuellement.

Le nouvel espace réfrigéré de Bangard dispose notamment de pièces de viande suspendues, d’une salle de vieillissement et d’un fumoir.

Photo fournie

UN pointe de poitrine fascinant

L’un de leurs produits phares, et qui m’a le plus intrigué, est le pointe de poitrine. La poitrine de bœuf est séchée à sec pendant 18 à 21 jours avec un mélange d’épices sans sel et torréfiées, avec une touche de café. La viande est ensuite rincée et enrobée à nouveau des mêmes épices avant d’être fumée à basse température.

« Ce procédé évite à la graisse de se liquéfier, elle reste très douce sous la morsure, et surtout on aura une plus forte concentration d’arômes », m’explique Simon.

C’est très différent de la viande fumée classique « cuite à la vapeur ». La viande n’est pas humide, mais plus sèche et très savoureuse. J’ai beaucoup aimé les saveurs subtiles que lui donnait la marinade. Essayez-le dans un sandwich !

Le Bangard propose un bacon aux notes de piment de la Jamaïque que l’on laisse affiner environ 12 à 14 jours avant d’être fumé.

Trois parfums de saucissons secs sont également concoctés par l’équipe.

J’ai beaucoup apprécié le chorizo ​​doux qui a été affiné pendant des mois pour trouver un mélange entre ce qu’on trouve au Portugal et en Espagne.

Celui aux champignons sauvages réhydratés au vin rouge et infusé aux herbes fait saliver, tout comme son petit frère au cheddar fumé à froid et au calvados.

«C’est notre préféré. L’équilibre entre le côté brandy des pommes de Normandie et le côté lacté du cheddar fumé fait vraiment un beau mariage. Je pourrais en manger matin, midi et soir », raconte Simon.

Planches à tester pour l’apéritif

Le Bangard – qui désigne le garde champêtre autrefois chargé de surveiller les champs au moment des vendanges – propose cinq formats de planches apéritives, capables de nourrir 2 à 20 personnes, que ce soit pour une soirée entre amis ou une réunion de travail.


Le Bangard fabrique lui-même sa charcuterie et les propose sous forme de planches apéritives à partager.

Photo fournie

Vous y retrouverez leurs charcuteries, fromages, pain frais et condiments de grande qualité. Ne manquez pas leur gelée d’abricots et de jalapeno.

« Le meilleur moyen de savoir ce qu’on fait, c’est de commander une planche », explique sans détour Simon qui conseille de passer sa commande 24 heures à l’avance en ligne ou par téléphone.

Leur emplacement actuel sur le boulevard Bastien reste ouvert pour maintenir le volet restauration et permettre aux particuliers de venir récupérer leur nourriture.

Même si le magasin est fermé, un frigo sécurisé situé à l’extérieur vous permet de récupérer votre commande à tout moment.

Une belle découverte !

Le Bangard : 1301, boulevard Bastien
Boutique ouverte du lundi au vendredi de 9h à 17h
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sur le troisième lien, nous dansons tous en cercle – .
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin