Femme de 93 ans tuée par un chien dans un cimetière, deux suspects en garde à vue

Une femme de 93 ans est décédée ce mardi dans le Gard après avoir été attaquée par un chien au cimetière de Canaules-et-Argentières (Gard). La nonagénaire s’était rendue en fin d’après-midi, avec des pots de fleurs, au cimetière situé entre vignes et champs de tournesols à la sortie du village, lorsqu’elle a été mortellement blessée à la gorge par ce chien. Deux suspects ont été placés en garde à vue.

C’est une jeune fille de 18 ans qui a donné l’alerte. Elle a déclaré à la police que la victime avait été attaquée par un chien errant. Selon les premiers éléments de l’enquête, cette jeune femme serait apprentie dans un centre canin voisin. Elle promenait trois chiens – un dogue argentin, un berger australien et un Staffordshire bull terrier – dans l’enceinte du cimetière lorsque la nonagénaire s’y est rendue.

« Une enquête pour homicide involontaire est en cours et deux personnes sont actuellement en garde à vue », a déclaré ce mercredi à l’AFP le procureur de la République d’Alès, Abdelkrim Grini. Selon une Source proche de l’enquête, les deux suspects en garde à vue sont le jeune apprenti et le propriétaire du centre canin.

La victime est l’ancien maire du village

Les secours sont intervenus rapidement mais n’ont pas pu réanimer la victime, malgré des efforts déployés pendant près de trois quarts d’heure. Une autopsie doit être pratiquée ce vendredi. Les premières constatations du médecin légiste sont néanmoins formelles. C’est l’attaque d’un chien qui a causé la mort de cette femme. La mort tragique d’Annette Guibal, ancienne maire de Canaules-et-Argentières de 2001 à 2014, a choqué le petit village de moins de 500 habitants.

L’enquête a été confiée aux gendarmes de la brigade de Lédignan et de la brigade de recherches d’Alès.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin