Une femme de 93 ans tuée par un chien dans un cimetière du Gard, quatre personnes en garde à vue

Une femme de 93 ans tuée par un chien dans un cimetière du Gard, quatre personnes en garde à vue
Une femme de 93 ans tuée par un chien dans un cimetière du Gard, quatre personnes en garde à vue

La nonagénaire s’est rendue mardi en fin d’après-midi sur la tombe d’un proche, dans le cimetière situé à l’extérieur de son village de Canaules-et-Argentières, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Nîmes. , lorsqu’elle a été mortellement blessée à l’artère carotide par un chien, selon les premiers éléments de l’enquête.

C’est une jeune fille de 18 ans, apprentie chez un éleveur de chiens voisin, qui a donné l’alerte en disant aux policiers que la vieille dame avait été attaquée par un chien errant. C’est en effet elle qui promenait trois chiens – un dogue argentin, un berger australien et un Staffordshire bull terrier (staffie) – dans l’enceinte du cimetière, dont l’un lui a échappé en présence de la vieille dame.

” Sous pression “

“Une enquête pour homicide involontaire est en cours” et “deux personnes”, la jeune femme et le gérant du centre canin, ont été placées en garde à vue mardi, a initialement indiqué le procureur d’Alès, Abdelkrim Grini.

Lors de ses auditions, l’apprentie a expliqué avoir été mise “sous pression” pour déclarer qu’il s’agissait d’un chien errant et “a reconnu qu’il s’agissait d’un stratagème mis en place par le gérant pour évacuer son éventuelle responsabilité dans ces faits”. », a indiqué le magistrat mercredi soir.

Ces deux gardes à vue ont été prolongées et deux autres personnes, les fils du gérant, ont également été placées en garde à vue. Ils sont soupçonnés de “modification de scène de crime ou de délit” pour avoir enlevé du village le chien qui avait mordu la victime, a expliqué M. Grini.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Repas genevois pour les écoliers
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin