Restauration de la cathédrale du Val-d’Oise, un chantier de 12 millions d’euros achevé

Restauration de la cathédrale du Val-d’Oise, un chantier de 12 millions d’euros achevé
Restauration de la cathédrale du Val-d’Oise, un chantier de 12 millions d’euros achevé

Par

Isabelle Lawson

Publié le

29 mai 2024 à 16h52

Voir mon actualité
Suivre La Gazette du Val d’Oise

« C’est fait, c’est enfin signé ! », se réjouit Stéphanie Von Euw, maire (Lr) de Pontoise (Val-d’Oise).

Si cette officialisation devait avoir lieu le 19 avril, c’est ce vendredi 24 mai que le préfet du Val-d’Oise, Philippe Court, le bourgmestre, Stéphanie Von Euw et Laurent Roturier, directeur régional des affaires culturelles (Drac) ont signé , sur la place, la lettre d’engagement financier pour la restauration de la cathédrale Saint-Maclou.

Chantier éternel

Une signature purement symbolique puisque les décisions et études sur la rénovation de la cathédrale avaient déjà été prises et annoncées lors du conseil municipal du 28 mars.

Quelques mots introductifs du maire ont précédé une visite du monument, d’une durée d’une trentaine de minutes et guidée par Pauline Prévot, chargée de projet Ville d’art et d’histoire au service du patrimoine.

Bien que la cathédrale ait déjà fait l’objet de plusieurs campagnes de restauration, de nombreuses parties de l’église doivent encore être rénovées.

« Il est difficile de retrouver la cathédrale d’origine, trop de choses ont été refaites tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Dans un monument comme celui-ci, lorsqu’on restaure quelque chose, d’autres problèmes surgissent. C’est un chantier éternel.»

Pauline Prévotville d’art et d’histoire chef de projet du service du patrimoine

Les toitures, la charpente des voûtes, certains ouvrages, les vitraux, la chapelle de la Passion sont quelques pièces qui intégreront ce plan de restauration, estimé à 12 millions d’euros sur sept ans.

Vidéos : actuellement sur -

« La cathédrale est notre patrimoine culturel et spirituel, mais aussi un élément d’attractivité et de notoriété », déclare Philippe Court.

Construite en 1140, la cathédrale est classée Monument Historique depuis 1840.

Si la ville est responsable de son entretien, elle ne peut pas en supporter seule le fardeau.

Les financiers signataires de cette lettre d’engagement démontrent « leur volonté à tous les niveaux de prendre soin de ce monument emblématique de la ville », explique Stéphanie Von Euw. Mais le maire compte aussi sur les dons des citoyens.

La ville a signé une convention avec la Fondation du Patrimoine visant à encourager le mécénat populaire et corporatif.

« À l’automne, un programme sera lancé pour qu’eux aussi puissent contribuer, s’ils le souhaitent, à la restauration de la cathédrale », conclut-elle.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Colombier, Mesnier, Pilato, Bouty, Marsaud, toutes les réactions politiques en Charente
NEXT La CGEM signe un protocole d’accord avec la Chambre de Dubaï