« La Réunion est un territoire de solutions pour les défis de demain »

Outremers360 : La Réunion a, cette année encore, installé son stand dédié à VivaTech… Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Hanifah Localiser : Cette deuxième participation démontre notre intérêt pour ce salon qui fait référence en termes d’innovations et de technologies. La première année a été concluante et significative pour les start-up présentes. Cela nous a incité à renouveler notre participation en élargissant le pavillon à 10 start-up, contre 7 l’an dernier. Trois start-up de l’année dernière sont à nouveau présentes, démontrant l’intérêt des start-up elles-mêmes à revenir. Cette opération s’inscrit dans deux objectifs principaux : encourager l’innovation, essentielle à la compétitivité de nos entreprises, et déployer la marque Réunion lors d’événements à haute valeur ajoutée pour montrer que La Réunion est un territoire de solutions pour les défis de demain.

Outremers360 : Quelles start-up sont mises à l’honneur cette année ? Quels entrepreneurs avez-vous sélectionnés ?

Hanifah Localiser :Nous avons reçu près de 20 candidatures et sélectionné des startups impactantes, capables de proposer des solutions aux grands enjeux environnementaux et sociétaux. Par exemple, Réunion Technologie Services (RUNTECH) propose des lampadaires solaires intelligents ; Green Skin montre des toits verts pour réduire la température des bâtiments ; Flaxib innove dans la mobilité durable ; Eyako en cybersécurité ; Chiron propose des solutions technologiques profondes révolutionnaires et révolutionnaires en matière de marketing et de prise de décision ; et Torskal est une société internationale de biotechnologie/technologie médicale, pionnière de la nanotechnologie verte. Nous avons une grande diversité de sujets sur notre stand, malgré une superficie plus modeste par rapport à celle des grands groupes.

©DR

Outremers360 : Quel est l’investissement de la Région pour cet événement ?

Hanifah Localiser : L’investissement est d’environ 80 000 €, pris en charge par la Région, hors frais d’aménagement. Cet effort est justifié car il est crucial pour rendre visible nos start-up. Nous prenons également en charge 50 % de leurs frais de déplacement. La complexité supplémentaire de la distance pour les entreprises étrangères est un facteur important. De plus, nous avons mis en place un accompagnement pour maximiser leur présence sur le salon, notamment un pitch coaching en anglais pour capter l’attention des investisseurs parmi les grands noms présents comme L’Oréal et Meta.

Outremers360 : Quels retours avez-vous ?

Hanifah Localiser : Tout le monde s’accorde à dire qu’il s’agit d’un salon de haut niveau, fréquenté par de grands décideurs. La préparation est essentielle et le vrai travail commence après le salon, avec le suivi des prospects et la prise de rendez-vous. Les start-up ont bénéficié d’une accélération notable. Nous l’avons remarqué. Il y a des start-up comme Green Skin qui a été exposée à l’Élysée. Nous avons aussi Crowdaa qui était sur notre pavillon l’année dernière et qui possède désormais son propre pavillon, sans oublier que son fondateur a récolté 1,2 million d’euros. Tous ces succès démontrent la valeur de notre participation et nous motivent à aller encore plus loin l’année prochaine.

Abby Saïd Adinani

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Les citoyens ont le droit de surveiller et de critiquer l’action du gouvernement »
NEXT Charmeur de serpents André Breton – .