un nouveau badge pour rendre hommage aux policiers morts en service

un nouveau badge pour rendre hommage aux policiers morts en service
un nouveau badge pour rendre hommage aux policiers morts en service

Le chef du Service de police de la Ville de Montréal a dévoilé mardi un nouvel insigne que ses policiers pourront porter pour rendre hommage à leurs collègues décédés, en remplacement de l’insigne controversé sur la ligne bleue.

«Déchu mais jamais oublié», peut-on lire sur le nouvel autocollant qui a été remis par Fady Dagher, directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), aux membres de la Commission de sécurité publique, mardi matin.

Dès cet été, les policiers pourront porter ce nouvel insigne pour rendre hommage aux policiers ayant perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions.

Il remplace un autre badge particulièrement critiqué depuis plusieurs années, le « Thin Blue Line ».

Symbole controversé

Cette dernière représentait une feuille d’érable traversée d’une fine ligne bleue qui symbolisait le rôle des policiers comme pierre angulaire de l’équilibre entre l’ordre et le chaos dans la société. Certains agents le portaient également pour rendre hommage à leurs collègues.

Mais après la mort de George Floyd, tué en 2020 lors d’une violente intervention policière aux États-Unis, le symbole de la ligne bleue a été largement repris par des groupes d’extrême droite, en réaction au mouvement Black Lives Matter (le Black Lives Matter ).

Modernisation

Avec ce changement, Fady Dagher modernise la procédure interne relative au maintien et à la maintenance du personnel du SPVM, qui n’avait pas été révisée depuis 2005.

« Vingt ans plus tard, il devenait donc indispensable de l’actualiser aux nouvelles réalités contemporaines », peut-on lire dans le communiqué.

Le SPVM souhaite, à travers la bande, montrer aux citoyens que l’organisation a le désir « d’aller de l’avant et d’être plus inclusif ».

« Il était également important de rappeler aux policiers […] que leur devoir d’impartialité dans les interventions doit également se refléter dans leur tenue vestimentaire et leur apparence physique, qu’ils ne doivent pas afficher de parti pris pour une cause plutôt qu’une autre », indique le SPVM.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Au Québec, la réglementation sur l’hébergement touristique va changer – HRImag : HÔTELS, RESTAURANTS et INSTITUTIONS
NEXT Diomaye Faye prend une décision qui va grandement soulager sa population