Une exposition de photographies de Robert Doisneau à l’abbaye de la Chaise-Dieu en Haute-Loire

Une exposition de photographies de Robert Doisneau à l’abbaye de la Chaise-Dieu en Haute-Loire
Une exposition de photographies de Robert Doisneau à l’abbaye de la Chaise-Dieu en Haute-Loire

C’est l’exposition événement estivale qui sera ouverte au public ce samedi 1er juin à l’abbaye de la Chaise-Dieu en Haute-Loire : une trentaine de photographies de Robert Doisneau sur le thème de l’école de République. Des photos à l’image de l’œuvre de Robert Doisneau, pleines d’humour et d’humanité.

Robert Doisneau était, semble-t-il, un mauvais élève. Cela ne l’a pas empêché de porter un regard tendre et bienveillant sur ce moment universel de notre enfance, comme le raconte Diane Blanchet, assistante à la médiation du patrimoine à l’abbaye de la Chaise-Dieu : « Ces photos, à l’origine, sont issues d’un livre intitulé « Les doigts pleins d’encre », publié en 1989. C’est un travail commun entre Robert Doisneau et François Cavanna qui en ont écrit le texte. Il y avait environ 80 photos dans ce livre. Dès la parution de ce livre, qui fut un succès éditorial, est venue l’idée de reprendre certaines de ces photos pour en faire une exposition. »

Une trentaine de photos de l’école République de 1930 à 1960, faisant écho au rôle de l’abbaye de la Chaise-Dieu (Haute-Loire), qui accueillait elle-même de nombreux élèves, comme Jean-Claude Bonnebouche : « Je suis arrivé ici, à la Chaise-Dieu, en 1968. C’étaient des salles de classe assez similaires. Dans l’exposition, on retrouve plein de gestes que nous avions à cette époque. Cela rappelle des souvenirs. Je dirais que la première photo sur laquelle je flashe est celle du tableau. À l’époque, on rentrait plus tôt que l’heure des cours et on nettoyait la salle, le tableau, on mettait la date… Il fallait le faire correctement ! Le maître ou la maîtresse ne voulait pas que les choses soient faites à moitié. »

En parallèle des photographies de Robert Doisneau, l’abbaye de la Chaise-Dieu offre au public de nombreuses surprises comme la reconstitution d’une salle de classe des années 1950, des photos souvenirs des habitants ou encore une exposition à la manière de Doisneau réalisée par des écoles et des photographes locaux.

– Propos recueillis par Laurent Cluzel pour France 3 Auvergne

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le maire de Villeneuve-sur-Lot Guillaume Lepers candidat pour contrer Cahuzac et le RN
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin